RechercheProgrammes de recherche Imprimer cette page

Programmes de recherche

L'activité du LAIRDIL se répartit en trois thèmes: 1- L'épistémologie du LANSAD 2- Innovation technologique et didactique des langues 3- Les dynamiques recherche-formation

1- L'épistémologie du LANSAD

(responsables Claire Chaplier et Anne-Marie O'Connell)

Nous pensons que pour fonder une épistémologie du LANSAD, nous devons opérer une rupture avec l’origine institutionnelle, pédagogique et politique de l’acronyme et les raisons qui ont motivé son existence, pour s’interroger sur la genèse des langues étrangères de spécialité en Europe ainsi que sur la manière dont les discours spécialisés circulaient et donc s’apprenaient. Rappelons que les interactions entre savoirs de spécialité, langues cibles/langues sources et les acteurs de ces échanges scientifiques et culturels caractérisent le domaine du LANSAD. Dans cette perspective, que nous qualifions de génétique au sens de l’épistémologie génétique de Piaget[1] ou du travail des archives du savoir de Foucault (1969), nous comparerons/opposerons la langue étrangère du droit, paradigme de la territorialité (Deleuze et Guattari, 1980)[2] avec celle de la science (pensée essaimée, en réseau, dont la portée se veut universelle). Ceci n’est pas sans incidence sur la manière dont la didactique s’empare de ces deux objets. De ce point de vue les obstacles sémantiques à l’apprentissage de la langue de spécialité sont également différents : dans le cas de l’anglais scientifique, par exemple, tandis que la langue étrangère scientifique fait souvent appel à un code universel (ex : l’algèbre) et produit un genre de discours relativement homogène (biologie, physique), celle du droit pose de grosses difficultés car des signifiants transparents recouvrent des signifiés très différents (ex : contract, crime, constitution).

2- Innovation technologique et didactique des langues

Usages et plus-values des TICE pour les apprentissages - Axe 3-A de la SFR :

Projet usages des TICE en formation et en entreprise 2014-2016

(Responsable : à définir)

Le projet qui a déjà donné lieu à deux journées de travail débouchera sur un colloque en novembre 2015 dont l’objet sera de réfléchir pour les vingt années à venir sur la place des TICE dans la formation à trois niveaux : celui de l’école, celui de la pédagogie universitaire et enfin celui des PME. Il associe déjà deux laboratoires du site toulousain : l’UMR 5263 Langues, Langage, Ergonomie “Laboratoire Travail et Cognition” et le LAIRDIL et nous espérons être en mesure de mettre en place un observatoire des usages des TICE en formation qui servirait d’outil de recherche aux laboratoires impliqués dans le projet, d’outils de formation aux acteurs chargés de l’ingénierie de la formation dans leur établissement et qui permettrait le dialogue entre ces différents acteurs.

Projet SWANS : Interférences langue cible/langue source et biais cognitifs

(Responsable : Anthony Stenton)

Une des équipes de l’IUT de Toulouse a réussi à relever le défi d’annotation automatique pour la langue anglaise en 2013. SWANS aujourd’hui se sert d’un algorithme (un “syllabifier”) qui utilise un dictionnaire SAMPA[1] pour générer des annotations syllabiques de façon instantanée à partir de la transcription phonétique. Notre objectif pour les deux années à venir est d’élargir les connaissances de l’interférence des L1s pour les adapter aux besoins des classes plurilingues car une approche monolingue et ethnocentrique est dépassée.

3- Les dynamiques recherche-formation

Projet OuLiS 2014-2016 : Observatoire des usages des langues en entreprise

(Responsables : Françoise Raby & Nicole Lancereau Forster)

Les changements rapides concernant l’usage des langues étrangères dans le monde du travail, en particulier dans le domaine aéronautique industriel, affectent immanquablement l’enseignement des langues à l’université (usage des TIC notamment). Dans le but de réduire l’écart entre langue de formation à l’université et langue de travail dans les entreprises, le laboratoire propose la création d’un Observatoire des Usages des Langues en Entreprise. Le projet-pilote concerne les entreprises aéronautiques et les diverses formations de l’université en lien avec le domaine aéronautique industriel.

Projets EMILE (en construction)

 

[1] SAMPA : acronyme de Speech Assessment Methods Phonetic Alphabet, est un jeu de caractères phonétiques.

 

[1] Jean Piaget (1967) Logique et connaissance scientifique, Paris, Gallimard & Michel Foucault (1969) l’archéologie du savoir, Paris, Gallimard.

[2] Gilles Deleuze & Félix Guattari (1980) Mille Plateaux, Paris: Editions de Minuit.

 
Agenda

ANGLES
Digital Subjectivities (30 avril 2017)

NoDaLiDa Workshop
Natural language processing and computational linguistics - 20 Mars