AccueilActualités du LAIRDIL Imprimer cette page

 Actualités
05 Mai 2020
Motion du Lairdil, motions nationales : Certification obligatoire en licence
Motion du Lairdil, motions nationales : Certification obligatoire en licence

Motion contre la certification privée en langue anglaise en licence

Votée à l'unanimité le 5 mai 2020 par le CA du Lairdil

soutenue le 11 juin 2020 par le Conseil de recherche des deux IUT de l'Université Toulouse 3 - Paul Sabatier

De nombreuses motions nationales (voir ci-dessous) dénoncent les méfaits de l’arrêté du 3 avril imposant un certificat privé étranger de langue anglaise dans le cadre du diplôme de Licence, ponctionnant le budget de l’enseignement supérieur de 83 euros en frais externes par candidat.e en 2020-2021 (voir les communiqués de la SAES et de l'APLV). Cet arrêté fait fi de l’autonomie des universités en imposant un certificat unique sans prendre en considération les besoins spécifiques des étudiant·e·s. Cette initiative fait fi des compétences du corps enseignant et de la recherche en langues étrangères et en didactique des langues. Aucune instance française en lien avec l’enseignement des langues ne s’est prononcée en faveur de cette initiative qui (de fait) délocalise à l’étranger un aspect de l’enseignement supérieur, alors que le discours politique actuel porte sur l’autosuffisance nationale et européenne.

Cet arrêté détourne l’engagement de l’enseignement des langues ciblant les besoins professionnels vers un anglais standardisé à choix multiple. En aucun cas une évaluation ne peut se substituer à un apprentissage. Nous le savons, une majorité d'étudiants dans le secteur Lansad a un niveau faible en langues – un certificat attestant de cette faiblesse ne les aidera pas sur le marché du travail. Cet arrêté risque, tout simplement, de faire disparaître l’enseignement des langues dans l'enseignement supérieur, pourtant essentiel pour préparer les étudiants à la vie professionnelle, car il y a un grand risque que certaines universités interprètent la mise en place d'une certification comme un prétexte pour supprimer l'enseignement des langues, jugé trop “dispendieux”.

Cet arrêté nuit à la mobilité internationale pour laquelle l’acquisition de la langue française pour la population entrante l'emporte et pour laquelle la population sortante bénéficie déjà de dispositifs d’évaluation en langue appropriés et plurilingues. En tout état de cause, la population étudiante en mobilité sortante et entrante doit être exonérée de cette contrainte pour des raisons logistiques, budgétaires et en cohérence avec leur parcours. Cet arrêté est inutile pour les étudiants poursuivant des études de master, car des certificats ont une validité limitée à deux ans.

Le Lairdil dénonce le passage d’une certification privée en langue anglaise qui conditionne la délivrance du diplôme de licence, demande aux établissements de refuser de l’appliquer et réclame le retrait de l'arrêté.

Motion du comité ACTHIS, soutenue le 11 juin 2020 par le Conseil de recherche des deux IUT de l'Université Toulouse 3 - Paul Sabatier

L’arrêté du 3 avril 2020, publié en pleine crise sanitaire, prévoit l’obligation de certification en anglais pour les licences à la rentrée 2020-2021. Or, si la formation en langues vivantes étrangères demande à être repensée dès ses premiers niveaux et si personne ne nie l’importance de l’anglais pour répondre aux enjeux cruciaux de l’internationalisation, le comité ACTIHS, attaché au service public et aux possibilités de formations linguistiques qu’il offre, s’oppose au recours paradoxal à des organismes privés pour certifier les niveaux de langue conditionnant la délivrance de diplômes nationaux. Il demande donc la non-application et le retrait d’un arrêté qui, en l’état, se révèle inacceptable.

Motion du Conseil de la FSI de l'Université Toulouse 3 - Paul Sabatier du 25 juin 2020

Le Conseil de la Faculté des Sciences et Ingénierie, réuni le 25 juin 2020, s’associe à la réaction de nombreuses universités, sociétés savantes et associations de langues vivantes à la publication du décret du 3 avril 2020 qui conditionne l’obtention d’une licence au passage obligatoire d’une certification en anglais, « faisant l’objet d’une évaluation externe et étant reconnue au niveau international et par le monde socio-économique ». Outre que cette injonction intervient dans une période de crise sanitaire exceptionnelle qui prive l’université de visibilité sur la rentrée 2020, elle va à l’encontre : de la politique plurilingue du Conseil de l’Europe ; de la déontologie du service public appelé à financer une certification privée ; de la responsabilité des diplômes dévolue à l’université ; des démarches pédagogiques et des enseignements universitaires en langues-cultures et LANSAD qui visent l’acquisition de connaissances et compétences diversifiées et riches, et non la réussite à un test standardisé. Et plus globalement, de l’avis exprimé par les sociétés savantes de langues, du CNESER (grande instance consultative), de la CP-CNU et localement du comité ACTIHS. Pour toutes ces raisons, les membres du Conseil de la FSI se prononcent contre une délivrance du diplôme de licence conditionnée au passage d’une certification en anglais par des organismes privés extérieurs et demandent à la CFVU de notre établissement de se positionner contre ce décret pour qu’il soit retiré.


Motions, déclarations, communiqués et pétition contre l’imposition d’un certificat en langue privé :
 

Avis défavorable du CNESER (page 2)

Communiqué de la Commission permanente du CNU

Communiqué de l’Association française d’études américaines

Motion du CA de l’Association des Professeurs de Langues dans les Instituts Universitaires de Technologie.

Motion de l’Association pour la Recherche en Didactique de l’Anglais et en Acquisition.

Communiqué de l’Association des professeurs de langues vivantes.

Communiqué de la Conférence des Doyens et Directeurs d’UFR Lettres, Langues, Arts, Sciences Humaines et Sociales

 

Motion de la Coordination nationale du CLES

Les défenseurs de l'allemand révoltés par la certification obligatoire de l'anglais dans l'enseignement supérieur

Communiqué du CA du Groupe d’Études et de Recherche en Anglais de Spécialité

Déclaration commune Groupe d’Étude et de Recherche en Espagnol de Spécialité ainsi que le Groupe d’Étude et de Recherche en Allemand de Spécialité

Motion du CA du LAIRDIL

Motion du CA de Rassemblement National des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur.

Communiqué de la Société des Anglicistes de l’Enseignement Supérieur

Prise de position de la Société des Hispanistes Français sur la certification en Langue étrangère

Communiqué du SNESUP

Motion de la CFVU de l'Université Sorbonne Nouvelle

La pétition contre l’arrêté du 3 avril.

Retour à la liste des actualités

 
Agenda

Congrès ONELA
Outils et Nouvelles Explorations de la Linguistique Appliquée à Toulouse (Lairdil)

Appels pour EDL
Appels : ’Voyages’ et ’L’Erreur’