ÉditionsRevue EDL: sommaires et résumés Imprimer cette page

Revue EDL: sommaires et résumés

N° 35 - Voyages, parcours et cheminements / Travels, journeys and pathways (2020)

Le séjour à l’étranger comme moment d’autoformation expérientielle et langagière (Jaime ABAD MONTESINOS)

Comment les voyages contribuent-ils au cheminement à travers l’acquisition d’une langue étrangère? Le but de cet article est de proposer un début de réponse à cette question et de présenter les séjours à l’étranger comme une opportunité majeure d’autoformation langagière mais aussi existentielle à partir des interactions et des expériences de vie. En partant d’une série d’entretiens semi-directifs avec des personnes ayant fait un séjour international, nous voulons montrer les stratégies communicatives employées par les apprenants dans des situations de communication exolingue, ainsi que réfléchir sur les moments d’autoformation qui peuvent apparaître à l’étranger.

Mots-clés: voyage; séjour international; autoformation; interaction; expérience.

Dessiner la mobilité: une activité de formation et de recherche (Séverine BEHRA, Maud CIEKANSKI, Guillaume NASSAU & Dominique MACAIRE)

Dans le cadre d’une formation interdisciplinaire à l’innovation et à la médiation éducative en mobilité académique pour des étudiants hongkongais futurs enseignants, une activité de production de mind maps en groupes a permis le traçage de la compétence transculturelle, constitutive à nos yeux d’une compétence de mobilité. Cet article décrit tout d’abord le cadre théorique de l’étude MIFPE et les modalités de mise en œuvre d’une activité formative. Il analyse ensuite les résultats obtenus à partir du corpus de dessins réalisés par des futurs professionnels de l’enseignement et de la formation. Il s’en dégage principalement les résultats suivants: des outils alternatifs comme les mind maps, réalisées sous forme de tâche collaborative, favorisent l’engagement et la prise de conscience des représentations des individus; ils contribuent au développement d’une compétence de mobilité transnationale; les récits visuels de parcours s’accompagnent d’un sentiment d’appartenance à une communauté, interne et externe au groupe constitué; les mind maps rendent compte d’un parcours/cheminement collectif sujet à discussion et modification, donc fluide et contextuel, que peuvent s’approprier les étudiants en pré-professionnalisation à titre personnel autant que professionnel. Enfin, il ressort que l’expérientiel, pour peu qu’il soit intégré en formation de façon non verbale et par le biais d’un espace-temps accordé aux émotions, devient alors partie intégrante de la compétence visée.

Mots-clés: mind maps; récits visuels; formation d’enseignants; mobilité transnationale.

Découverte de la transculturalité dans des colloques internationaux: expérience de jeunes chercheurs en mobilité (Laura DÉLÉANT, Marie DINCHER, Jérémy FILET, David GOCEL-CHALTÉ, Alexis OLRY de RANCOURT & Dominique MACAIRE

Des doctorants français partagent leur expérience de la conception d’un atelier international sur la présentation de recherche. Celui-ci a été mené lors d’une université d’été organisée par une Université de Sciences de l’éducation et de la formation en Asie. Il était destiné aux doctorants de divers pays. En se positionnant comme co-auteurs pluridisciplinaires, les doctorants français démontrent qu’une posture de recherche ouverte (bottom-up) est plus appropriée et plus facilement partagée qu’une posture de formation frontale (top-down). Cet article prouve que des échanges multiculturels peuvent fournir des perspectives d’avenir pour envisager la mobilité internationale et les rencontres inter- et transculturelles des chercheurs en début de carrière.

Mots-clés: approche transculturelle; transmission des savoirs; réflexivité; communication internationale; formation doctorale.

D’“apprendre à observer” à “observer pour apprendre” le vocabulaire de spécialité en LVE (Marina HAAN)

Dans le cadre de notre recherche, nous avons examiné la capacité des étudiants du secteur Lansad à observer le vocabulaire de spécialité à travers leurs mondes extérieurs et intérieurs et à externaliser les résultats de cette observation dans leurs cartes mentales. Ces dernières étant considérées comme des outils d’apprentissage prometteurs, nous avons étudié, à travers une réflexion théorique et une enquête de terrain, leur potentiel dans la perspective mnésique (mémorisation des termes professionnels en LVE), ainsi que leur efficacité dans l’optique de l’émergence langagière (utilisation du vocabulaire de spécialité dans les discours des étudiants).

Mots-clés: vocabulaire de spécialité; image mentale; cartes mentales; émergence langagière; Lansad.

(Re)penser la mobilité au prisme de l’appropriation langagière et interculturelle avec les étudiants (Shuman JIAO)

À partir d’une contextualisation de la mobilité étudiante encadrée vécue par les étudiants chinois spécialisés en français, cette contribution vise à démontrer la nécessité d’un renouvellement de leurs représentations de la mobilité, de l’appropriation langagière et interculturelle et des rapports entre les deux dans une formation en amont. En effectuant un retour critique sur un dispositif pédagogique réalisé auprès de 16 étudiants spécialisés en français à l’Université de Xiamen en Chine, nous montrerons notre conception du double mouvement de décentration et de recentrage par lequel ce renouvellement a eu lieu, et durant lequel la réflexivité (comme vecteur et comme but) a joué un rôle décisif. L’analyse de cette expérience sera également l’occasion de revenir sur les avantages et les limites du dispositif et d’en tirer des enseignements dans nos actions didactiques autour de la mobilité à poursuivre.

Mots-clés: mobilité; appropriation langagière et interculturelle; réflexivité; étudiants chinois; recherche-action.

Mobilité académique et restitution ludique: une expérience entre Japon et France (Marie-Françoise PUNGIER)

Cet article relate une expérience de mobilité entre le Japon et la France vécue par ses différents co-acteurs/trices. Inscrite dans une “recherche-implication” plus large, elle a pris la forme d’un jeu de l’oie en 2019. Ainsi loin d’être la simple transposition d’un séjour académique en France, ce jeu de l’oie constitue aussi l’objet d’un parcours dans le contexte d’apprentissage des langues d’une université japonaise où enseignant·e·s et étudiant·e·s non spécialistes de français n’accordent pas la même signification à un séjour d’études court en France.

Mots-clés: “voyage en France”; expérience de mobilité; jeu de l’oie; mobilité nippo-française.

NOTES DE LECTURE

NARCY-COMBES, Jean-Paul & Marie-Françoise NARCY-COMBES. Cognition et personnalité dans l’apprentissage des langues - Relier théories et pratiques (Monica ALAEZ GALAN)

SZENDE, Thomas. Form, use, consciousness: key topics in L2 grammar instruction (Régis KAWECKI)

 

N° 34 - Transmission & vecteurs  (2020)

Une comparaison à visée didactique des ressources lexicales français-anglais en ligne (Laura M. HARTWELL)

Le corps enseignant et la population apprenante consultent des ressources bilingues disponibles en ligne, telles que des dictionnaires et des concordanciers. Ces ressources comportent des différences dans les quantités et les types d’informations lexicales. Cet article évalue les traductions du terme français évidence tel qu’il apparaît dans quatre ressources électroniques bien connues de lexique français-anglais: Linguee, Reverso, Word Reference et TradooIT. Le terme anglais “evidence” est ensuite analysé tel qu’il apparaît dans deux corpus spécialisés, le corpus Scientext des textes scientifiques publiés en anglais (34 millions de mots) et le corpus des jugements de la Cour suprême des États-Unis (130 millions de mots). Plus précisément, une analyse des adjectifs et des verbes en collocation avec le terme “evidence” révèle des visions contrastées de cette notion vitale aux deux domaines spécialisés. Cette analyse critique offre un aperçu des caractéristiques linguistiques des ressources électroniques bilingues populaires afin de soutenir l’apprentissage et les pratiques liées au vocabulaire par des apprenant·e·s de niveau avancé de l’anglais langue étrangère.

Mots-clés: ressources bilingues; corpus; français; anglais juridique; anglais scientifique.

Transmission et changement: la formation de doctorants avec mission d’enseignement (Dominique MACAIRE)

Lorsqu’elle existe, la formation initiale à l’enseignement dans le supérieur des doctorants en France est largement conçue sous l’angle d’une binarité, opposant des processus de type top down et bottom up, des savoirs disciplinaires vs des compétences d’enseignement reliées prioritairement au registre pédagogique. À l’exemple de tâches issues d’un dispositif de formation de doctorants de toutes disciplines, chargés de cours dans une université en France, nous analysons en quoi une conception fluide de la professionnalisation, adossée à la recherche, serait davantage pertinente. Une étude menée durant quatre ans avec plus de cent doctorants issus de huit écoles doctorales met en évidence divers indicateurs engageant le changement, pour peu que les valeurs à l’œuvre chez les acteurs soient conscientisées (on travaille avec les autres), mais non nécessairement partagées (on serait alors ensemble).

Mots-clés: transmission; enseignement supérieur; doctorants; recherche-formation.

De la plume au micro: des apprenants exilés parlent d’amour (Tepey MATOS & Jocelyne SOURISSEAU)

 Les recherches en neurosciences confirment que le cognitif ne peut être séparé de l’affectif. Conscientes de cette réalité, nous avons mis en place un apprentissage sensible de la langue et de la culture françaises en proposant l’écriture d’une lettre d’amour et sa lecture en direct dans l’émission de radio Love me tender (édition 2019) de la Cave Poésie de Toulouse. Nous présentons chaque étape de ce projet multiculturel, conduit auprès d’un public d’adultes exilés non spécialistes en langues, dans une perspective socio-didactique. Il s’agit d’une expérience pédagogique transdisciplinaire, à la fois actionnelle et énactive, qui se développe autour de la construction de savoirs en passant par le vecteur radiophonique comme moyen créatif de communication de masse. Finalement, une enquête nous a permis d’évaluer les aspects bénéfiques d’un enseignement-apprentissage par la stimulation des sens et des émotions sur les plans linguistique, pragmatique et culturel.

Mots-clés: acteur; tâche; méthode actionnelle; approche sensible; multiculturel; vecteur radiophonique; transdisciplinarité; énactif, expérientiel.

La réalité virtuelle comme vecteur d’immersion pour apprendre les langues (Nicolas MOLLE, Virginie PRIVAS-BRÉAUTÉ & Maud CIEKANSKI)

Après avoir défini la réalité virtuelle (RV) et les concepts clés qui s’y rattachent, cet article discutera du potentiel des environnements immersifs en RV comme vecteur d’apprentissage de l’anglais, en convoquant les travaux de Dewey sur l’expérience et de Varela sur l’énaction. Nous aborderons plus particulièrement le potentiel de la RV sur l’expressivité, au regard du concept de translangageance.

À partir d’une étude menée auprès d’étudiants en master MEEF 2, nous questionnerons la nature de l’immersion provoquée par la RV et ses effets sur l’engagement émotionnel, cognitif et physique des participants et en dégagerons des perspectives pour une intégration de la RV en salle de classe.

Mots-clés: réalité virtuelle; environnement immersion; énaction; translangage; savoirs incorporés.

NOTES DE LECTURE

Michèle CATROUX. Méthodologie de la recherche en didactique des langues: les étapes clés d’un travail de recherche (María del Mar MACIAS CHACON)

John CRUTCHFIELD & Manfred SCHEWE. Going performative in intercultural education: international contexts, theoretical perspectives and models of practice (Leïla G-BLILI)

Laura NICOLAS. Dynamiques langagières et logiques professorales en classe de langue (Marina HAAN)

 

N° 33 - Evaluation (2019)

Une conception alternative de l’évaluation dans l’enseignement supérieur: une expérimentation en Licence LLCER Anglais (Clifford BAVEREL & Salomé COJEAN)

Une expérience de pédagogie alternative inspirée des principes de l’éducation nouvelle et des théories constructivistes a été réalisée à l’échelle d’une matière et d’un semestre, dans le cadre d’un cours d’histoire américaine en L1 Anglais, parcours LLCER. Plusieurs innovations pédagogiques ont été mises en place, modifiant de façon significative la forme de l’évaluation et proposant un processus particulier dans son élaboration. Une telle expérimentation représente une alternative à l’enseignement classique de l’histoire en LLCER, dispensée sous forme de cours magistraux, et à l’évaluation sommative qui consiste traditionnellement en un nombre restreint de questions portant sur des points très ciblés du programme. À l’aide d’analyses statistiques détaillées et d’une analyse qualitative se référant à la littérature riche des méthodes d’éducation nouvelle, les bénéfices de cette expérience sont mis en évidence tant en termes quantitatifs – relatifs à la moyenne de classe – que qualitatifs – par la stimulation de certains savoir-faire tels que la coopération, l’autonomie, la créativité, la participation et l’initiative.

Mots-clés: éducation nouvelle; évaluation alternative; autonomie; Freinet.

Constance de la “constante macabre” (Pierre FRATH)

Les écoles et les universités dans la plupart des pays se caractérisent par un taux d’échec relativement élevé. Les didacticiens et les pédagogues considèrent généralement que les difficultés d’apprentissage peuvent être résolues grâce à un travail pédagogique supplémentaire apporté aux élèves qui en ont besoin. Mais bien que cela puisse être le cas au niveau individuel, des décennies de remédiation n’ont amélioré le taux de réussite que marginalement: il semble qu’il résiste aux améliorations pédagogiques mises en œuvre. Dans ce texte, nous avançons qu’il est en fait le produit du système d’évaluation lui-même, ce qu’André Antibi avait nommé “la constante macabre” (2003). Nous explorons les facteurs sémiotiques, anthropologiques et sociaux à l’origine du processus et nous proposons, in fine, des dispositifs d’évaluation plus efficaces pour l’enseignement primaire, secondaire et universitaire.

Mots-clés: évaluation; taux d’échec scolaire; constante macabre; dispositifs d’apprentissage.

Évaluer pour valoriser, évaluer pour faire évoluer en anglais Lansad (Éva GUERDA RODRÍGUEZ)

Les dispositifs hybrides articulent des cours en présentiel et des activités en ligne. Le présent article s’intéresse à la prise en compte du travail personnel dans l’évaluation en anglais Lansad. Sur les trente-et-un·e apprenant·e·s estimé·e·s de niveau faible, onze jeunes femmes ont été valorisées par la prise en compte du travail personnel et cinq ont déclaré que le dispositif hybride les avait aidées à beaucoup progresser, ce que confirment les résultats des tests de compréhension semestriel où quatre d’entre elles ont enregistré un progrès sensible.

Mots-clés: apprentissage de l’anglais; dispositif hybride; motivation; travail personnel; ANFA (apprenant·e·s de niveau faible en anglais); autonomisation; évaluation.

Sonder les profondeurs pour découvrir les sens cachées des fiches d’évaluation (Madhura JOSHI & Christine SOGNO)

Ce texte étudie la question de l’évaluation des enseignements en langue à partir des réponses aux questionnaires remplis par les étudiants au niveau Master dans un cours dans le domaine Lansad. Dans des parcours de formation qui visent le marché du travail, quelles sont les attentes et les objectifs des étudiants dans un cours de langue? Quels sont les éléments de leurs représentations, de leurs habitudes et de leurs attentes qui se reflètent à travers cet exercice volontaire d’évaluation? Et quels enseignements peut-on en tirer? L’article tente de répondre à quelques-unes de ces interrogations en analysant qualitativement un corpus constitué des fiches d’évaluation d’enseignements en langue.

Mots-clés: évaluation des enseignements; fiches d’évaluation; Lansad; pratiques pédagogiques. 

DIDALEX: Une plateforme d’aide à l’évaluation et au suivi des compétences des élèves francophones en orthographe lexicale (Florence MAUROUX, Carole BOUDREAU & Marie-France MORIN)

Notre contribution présente la plateforme DIDALEX, un outil d’analyse qualitative et quantitative de l’orthographe lexicale de jeunes scripteurs québécois et français, âgés de six à douze ans. Cette démarche d’analyse permet une compréhension fine des connaissances orthographiques des élèves dans le domaine de l’apprentissage de l’écriture et son suivi dans le temps. Au plan scientifique, l’objectif est de documenter l’évolution des compétences en orthographe lexicale de jeunes scripteurs tout au long de l’école primaire. Au plan didactique, il s’agit de proposer un outil soutenant l’évaluation positive de leurs productions orthographiques afin de valoriser les acquis et de proposer des interventions scolaires répondant aux besoins identifiés.

Mots-clés: orthographe lexicale; évaluation positive; plateforme; outils d’évaluation; enseignement primaire.

Évaluation de la précision linguistique chez des apprenants d’anglais au collège (Tifenn TUAL & Rebecca STARKEY-PERRET)

Cette contribution évalue, de manière exploratoire, les impacts de deux approches distinctes à la grammaire, l’une explicite et déductive, et l’autre implicite et inductive sur la précision linguistique dans deux classes de 4ème sur des productions écrites en anglais. Les résultats remettent en cause certaines pratiques récurrentes, même au sein de l’approche actionnelle, ayant recours à la mémorisation de règles explicites ou de listes de verbes irréguliers et montrent la pertinence de la découverte implicite par l’apprenant en situation de communication pour une utilisation plus conforme aux attentes des formes cibles lors de la phase de production, notamment pour les apprenants du niveau A1/A2-. Les résultats sont davantage nuancés dès le niveau A2, montrant la possible pertinence de recours à des réflexions métalinguistiques explicites après un certain stade de développement langagier.

Mots clés: précision linguistique; approche actionnelle; approche par les tâches (TBLT); Presentation Pratice Production (PPP).

NOTES DE LECTURE

Pierre FRATH. Anthropologie de l’anglicisation (Nicole DÉCURÉ)

Claire CHAPLIER & Anne-Marie O’CONNELL (dirs.). Épistémologie à usage didactique - Langues de spécialité - secteur Lansad) (Samiha TIGHILET)

 

N° 32 - Apprendre une langue: envies et résistances (2019)

Managing resistance and desire in language learning: a basic developmental and motivational process (Stephen Scott BREWER & Anne-Laure DUBRAC)

Cet article met en évidence la relation complexe et inséparable entre désir et résistance dans l'apprentissage d'une langue étrangère. Une enquête exploratoire à partir d'entretiens semi-directifs réalisés avec des étudiants en secteur Lansad montre que l'apprentissage d'une L2 est un phénomène hautement subjectif. La manière dont les étudiants parviennent à gérer la ‘relation désir ↔ résistance’ dans le contexte de leur apprentissage influe fortement sur leur développement motivationnel et linguistique.

Mots-clés: apprentissage des langues; développement; résistance; désir; motivation; soi; identité.

Identité linguistique et besoins communicationnels à la Légion étrangère: résistance et motivation (Héléna MANIAKIS)

 Les hommes servant à la Légion étrangère apprennent le français en même temps que le métier de soldat lors d’une instruction de quatre mois à Castelnaudary. L’apprentissage vise des compétences communicationnelles principalement professionnelles. Celles-ci peuvent-elles aller au-delà des besoins communicationnels professionnels et de la vie en caserne ? Quels sont les facteurs de motivation ou de résistance à l’apprentissage du français en milieu militaire ?

Mots-clés: Légion étrangère; français sur objectif militaire; motivation; contexte d’apprentissage.

Du voyage à la traversée: penser l’entrée dans l’apprentissage d’une langue (Grâce RANCHON)

 Les résistances envisagées ici sont le résultat de dynamiques de forces, créées par et traversant le social. De la langue enseignée aux compétences visées, on verra comment la situation d'enseignement-apprentissage génère et produit des rapports sociaux de pouvoir. Dans cette situation, l'apprenant.e en est l'objet : il/elle les subit, et met en place des stratégies pour y répondre. L'analyse filée d'une situation de classe mettra au jour ces tensions et leurs réponses de la part des enseignant.e.s et des apprenant.e.s, pour comprendre les résistances et les motivations comme des enjeux politiques, qui mènent à la remise en cause théorique et pratique des rapports de domination. Une proposition épistémologique émergera de ces tensions : la sociodidactique élargie.

Mots-clés: sociodidactique ; épistémologie ; conflits en classe de langue ; dynamiques sociales ; rapports de pouvoir.

On the necessity to focus more on the attitude towards French than on linguistic competence / De la nécessitéde s’intéresser davantage à l’attitude envers le français qu’aux compétences langagières ( Jésabel ROBIN)

De nombreux étudiants-futurs enseignants du primaire de l’institut alémanique de formation initiale des enseignants de Berne en Suisse alémanique – Institut Voschulstufe und Primarstufe de la Haute Ecole Pédagogique Pädagogische Hochschule Bern – présentent des résistances à l’encontre du français, c’est-à-dire à l’encontre d’un de leurs futurs objets d’enseignement. En effet le français “langue étrangère” (FLE) est une matière obligatoire de la formation initiale au métier d’enseignant des niveaux maternelle et/ou primaire. Ancrés en didactique des langues et des cultures et adoptant une approche socio-anthropologique, les travaux présentés s’intéressent au rapport au français des étudiants de cet institut. L’analyse qualitative de divers types de récits d’expériences collectés ou provoqués permet de mettre en lumière toute une série de représentations du français. Au niveau institutionnel, les stages pratiques et les expériences de mobilité se révèlent être des lieux potentiellement pivots de ce rapport au français. L’étude des stratégies individuelles et collectives qui se mettent en place pour gérer les tensions liées au caractère contraint de l’enseignement – apprentissage, ainsi que les écarts institutionnels entre types de statuts accordés au français et mise en scène du français, donne finalement à voir les “interstices institutionnels” (Robin, 2015b) qui permettent à tous de s’accommoder de la situation. Ces travaux mettent au jour l’urgence de penser/ repenser les articulations institutionnelles et proposent des pistes didactiques dans ce sens.

Mots-clés : formation initiale des enseignants du primaire; didactique des langues et des cultures; didactique de la mobilité; dispositifs éducatifs; représentations sociales.

Entre envies et résistances: stimulation, provocation et responsabilité partagée Between desire and resistance: stimulation, provocation and shared accountability (Aurélie ZANNIER-WAHENGO)

En définissant les besoins comme étape préliminaire à toute mise en place d’une approche communicative, la didactique du français langue étrangère a délimité les axes d’analyse des besoins à identifier: les besoins institutionnels, langagiers, spécifiques et personnels. On peut supposer que l’affect des apprenants dans l’apprentissage d’une langue (leurs motivations, attitudes, envies, résistances ou émotions) est sous-entendu dans la catégorie des besoins ‘personnels’. La psychologie éducative a, elle, réellement contribué à notre compréhension de ces facteurs affectifs mais leur complexité et leur variabilité en limitent la prédictabilité et donc l’exploitation. L’analyse des motivations des apprenants de langue est donc bénéfique mais insuffisante. En revanche, d’autres moyens basiques comme l’observation en classe et l’écoute des apprenants peuvent permettre de déceler certaines manifestations affectives lors de l’apprentissage. Depuis presque 10 ans, la section de français de l’université de Namibie s’efforce de lire ces envies et d’inventer des stratégies pour les satisfaire tout en respectant les autres besoins assignés par le cadre académique. Les enseignants endossent différents rôles: interprètes des désirs, provocateurs des résistances et partenaires d’apprentissage. Cet article propose de partager différentes actions mises en place au sein de la section, qui selon ses éducateurs, oriente l’enseignement du français langue étrangère vers plus d’efficacité et plus de sens dans le contexte namibien.

Mots-clés: français langue étrangère (FLE); didactique du FLE; motivations et attitudes; adaptation des contenus d’enseignement; résistances; stimulation des envies; responsabilité dans l’apprentissage-enseignement.

Comprendre un contenu disciplinaire en allemand L2: quels ajustements pédagogiques? (Stéphanie ROUSSEL)

Dans l’enseignement supérieur, de plus en plus de cours sont dispensés dans la langue seconde (L2) des étudiants. Si les raisons politiques sont claires, les impacts sur les apprentissages le sont moins. L’équilibre entre les contraintes institutionnelles et l’apprentissage des étudiants passe alors par de nécessaires ajustements pédagogiques. Dans la présente étude expérimentale, nous testons l’effet de sous-titres sur la compréhension de la langue allemande et d’un contenu disciplinaire. Nous discutons ainsi de l’utilité d’un support écrit en L1 ou en L2, dans le contexte de cours dispensés en L2.

Mots clés: enseignement en langue seconde; allemand; enseignement supérieur.

NOTE DE LECTURE

Marie-Françoise NARCY-COMBES, Jean-Paul NARCY-COMBES, Julie MCALLISTER, Malory LECLÈRE & Geégory MIRAS. Language Learning and Teaching in a Multilingual World (Laura HARTWELL)

 

N° 31 - Les corpus (2018)

Les corpus d’interactions orales: un outil pour se former en didactique de l’enseignement bi-plurilingue (Myriam ABOU-SAMRA)

Nous nous intéressons ici à la formation des enseignants de disciplines non linguistiques intervenant dans un contexte d’enseignement bi-plurilingue et rapportons une expérience où un corpus d’interactions verbales est devenu support de formation. Nous montrons comment les supports qui ont été créés ont aidé les enseignants engagés dans cette formation dans leur réflexion sur les formes et les fonctions que peut revêtir l’alternance codique en classe de manière à ce qu’ils affinent leur connaissance du phénomène et tentent de percevoir des logiques d’alternance qui leur permettent de saisir comment la L1 peut être utilisée à des fins pédagogiques.

Mots-clés: formation de formateurs; enseignement bi-plurilingue; alternance codique.

Apport didactique d’un corpus parallèle bilingue: le cas de pendant Ntemps dans le couple français-grec (Fryni KAKOYIANNI-DOA)

Dans le présent article nous présentons un corpus parallèle bilingue de textes en grec moderne et en français ainsi que ses fonctionnalités. Ce corpus a permis de recueillir et analyser des informations morphosyntaxiques sur le groupe prépositionnel pendant Ntemps et ses équivalents en grec moderne, utiles en didactique du FLE.

Mots-clés: corpus bilingue; pendant; temps; français; grec moderne.

Enseignement/apprentissage des verbes être et avoir : éclairage des corpus d’apprenants et d’experts (Hasti NOGHRECHI)

Le présent article se donne pour objectif d’explorer des pistes pour l’enseignement/apprentissage des verbes être et avoir au présent de l’indicatif en classe de FLE (français langue étrangère) pour les apprenants de niveau A1. Après avoir parcouru leurs différents usages dans quelques manuels récents d’alphabétisation et de grammaire et les référentiels de ce niveau, nous nous intéressons aux erreurs les plus fréquentes dans les productions orales et écrites des apprenants afin de mieux cibler leurs besoins. Enfin, nous proposons des solutions concrètes à ces difficultés à partir des corpus d’apprenants et d’experts, à la fois sous les formes orales et écrites,.

Mots-clés: corpus d’apprenants; corpus d’experts; être; avoir; présent de l’indicatif; enseignement/apprentissage; FLE.

Les corpus numériques en didactique du FLE en Chine (Agnès PERNET-LIU & Jia TAN)

Cet article fait le point sur l’usage didactique des corpus numériques en Chine pour l’enseignement/apprentissage des langues. Il montre leurs atouts et aussi les difficultés soulevées dans le contexte de la culture d’apprentissage chinoise. Il présente et analyse le dispositif méthodologique utilisé à partir de corpus numériques lors d'une expérimentation avec des étudiants spécialistes de français d’une université pékinoise, en soulignant la nécessité de construire un guidage adapté des activités, à partir de constats faits sur leur interlangue.

Mots-clés: français langue étrangère; culture d’apprentissage; Chine; corpus numériques chinois; guidage de l’apprenant; interlangue.

Création d’un corpus de français parlé à des fins pédagogiques en FLE: la genèse du projet FLORALE (Christian SURCOUF & Alain AUSONI)

Pourquoi – même à un niveau relativement avancé – le français oral quotidien pose-t-il souvent des problèmes de compréhension aux apprenants de français langue étrangère (FLE)? En abordant cette question sous un angle à la fois épistémologique, linguistique et didactique, on montrera que la responsabilité en incombe en partie aux modèles de description de la langue orale traditionnellement proposés aux apprenants de FLE (explications des grammaires, exemples sonores des manuels, etc.). Pour pallier les lacunes de ces présentations traditionnelles, nous avons créé FLORALE, une ressource informatique d’enseignement-apprentissage du français parlé sur corpus, dont on présentera les spécificités, avant d’aborder brièvement quelques-unes des pistes possibles pour poursuivre son développement et mesurer son impact sur l’enseignement/apprentissage de l’oral en FLE.

Mots-clés: FLE; compréhension orale; corpus de français parlé; interface informatique; description grammaticale; épistémologie; biais scriptural.

Un corpus pour l’enseignement des collocations en FLE (Rui YAN, Thi Thu Hoai TRAN & Cristelle CAVALLA)

Nous nous intéressons, dans ce travail, au rôle que joue le corpus dans l’enseignement/apprentissage des collocations en classe de français langue étrangère. Nous expliquons l’intérêt de travailler sur ces éléments lexicaux et traitons de leur lien avec le corpus. Nous proposons quelques pistes de réflexion pour utiliser le corpus dans l’enseignement des collocations.

Mots-clés: linguistique de corpus; collocations; écrits universitaires; didactique du FLE.

 

N° 30 - De la théorie à la pratique  (2018)

Didactique des langues: de nouvelles conceptions (Jean-Paul NARCY-COMBES)

Cet article, orienté vers les problèmes de l’intervention, a pour objectif de présenter un point synthétique sur les théories les plus récentes sur le développement langagier plurilingue ainsi que sur leurs conséquences sur les dispositifs d’apprentissage.

Mots clés: didactique des langues; discours; interaction; cognition; motivation; plurilinguisme; fontionnement translanguagier; émergentisme; dispositifs; pratiques.

Les notions de “didactique” et de “pédagogie” du point de vue de la didactique des langues-cultures: approche historique et enjeux actuels (Christian PUREN)

Les définitions et descriptions des notions de “pédagogie” et de “didactique”, en ce qui concerne l’enseignement-apprentissage des langues-cultures, ont évolué au cours de l’histoire, et elles diffèrent encore de nos jours selon les conceptions que l’on a de ces deux domaines. L’exemple pris ici pour illustrer ces deux phénomènes est celui de la pédagogie considérée actuellement par certains comme le versant pratique de la didactique, qui serait pour sa part “théorique”; pour d’autres au contraire, plus nombreux aussi bien parmi les pédagogues que les didacticiens, la pédagogie est une discipline centrée sur les relations enseignant-apprenants, face à une didactique des langues-cultures centrée sur les savoirs et savoir-faire disciplinaires et qui, parvenue à maturité, assume en interne la relation entre théorie et pratique. L’article se termine par quelques enseignements que l’on peut tirer de cette analyse notionnelle, en premier lieu par un appel, illustré de plusieurs exemples, à la vigilance terminologique, car les termes que nous utilisons par habitude finissent par penser à notre place.

Mots-clés: didactique; pédagogie; langues-cultures; relation théorie-pratique.

Le moment professionnel: reconfigurer les transpositions didactiques et pédagogiques (Guillaume DEMONT)

Depuis que le concept de “transposition didactique” s’est imposé dans la didactique des disciplines, la didactique des langues le regarde avec circonspection, voire hostilité. S’est installée une dichotomie qui distingue les savoirs didactisés (grammaire, phonétique, etc.) et les pratiques sociales pédagogisées. Le lien entre ces deux dimensions n’est pas toujours facile à maintenir et la question se pose de manière spécifique pour l’enseignement d’une langue à des fins professionnelles.

Pour participer à la réduction de cette dichotomie et ainsi mettre en œuvre un enseignement-apprentissage plus intégratif et unifié, nous proposons le concept de “moment professionnel” et redéfinissons l’objectif d’un enseignement du français à des fins professionnelles comme “construire ses moments professionnels en langue française”. Cela nous conduit à repenser la transposition didactique et la transposition pédagogique et à les croiser avec une transposition sociale, d’une part, et cognitive, d’autre part.

Mots-clés: théorie des moments; “moment professionnel”; Français Langue Professionnelle (FLP); Français sur Objectif Professionnel (FOS); transposition didactique; transposition pédagogique; transposition sociale; transposition cognitive.

La conversation pédagogique: du concept didactique à l’accueil pédagogique de l’imprévu (Joséphine RÉMON)

Nous présentons l’étude d’un corpus de séances de rétrospection collective menées suite à du tutorat en ligne qui associe un apprenti-enseignant et deux apprenants de français à travers une plate-forme de visio-conférence. Nous voyons comment la tension entre respect du contrat pédagogique et valorisation de la prise d’initiative de l’apprenant traduit une instabilité autour du concept didactique de “conversation pédagogique”, que nous proposons de dépasser à l’aide de l’entrée par la gestion de l’imprévu dans une appréhension post-dualiste de l’interaction pédagogique.

Mots-clés: didactique; pédagogie; tutorat en ligne; adidactique; dévolution; imprévu.

 

N° 29 - Focus sur l'enseignant.e (2017)

Conceptualisation théorique et analyses empiriques des pratiques de la réflexion pédagogique de futur.e.s enseignant.e.s de langue (Dagmar ABENDROTH-TIMMER & Ramona SCHNEIDER)

Le terme et le processus de la réflexion professionnelle en formation des enseignants manquent de précision. Dans le but d’un encadrement complexe d’une formation réflexive basée sur un concept théorique pertinent de réflexion, nous avons proposé à un groupe de futur.e.s enseignant.e.s en Allemagne et en France un dispositif de formation hybride. Ceci permettait d’initier des processus réflexifs professionnels. En vue d’analyser ces processus réflexifs, nous fournissons un modèle théorique qui sert à définir l’acte de la réflexion. Nous analyserons ensuite des données empiriques du projet qui reflètent les processus individuels de réflexion des participant.e.s. Les résultats de cette analyse seront illustrés dans un deuxième modèle, qui reflète l’individualité, la complexité et le caractère dynamique du processus de réflexion professionnelle. Les deux modèles montrent, dans leur unité, d’un côté les éléments théoriques et, de l’autre côté, les processus empiriques de la réflexion professionnelle.

Mots-clés: approche réflexive; identité professionnelle; projet hybride.

Posture enseignante ouverte: vers un modèle d’éthique éducative pour le 21e siècle (Pia ACKER & Peggy CANDAS)

Le principe de centration sur l’apprenant, largement accepté, implique une redéfinition du rôle de l’enseignant. Pour y contribuer, nous plaçons notre réflexion dans le cadre de la pensée complexe (Morin, 2005) et plaidons avec Linard (1996) pour une pédagogie de l’incertitude et de la complexité. Dès lors, nous suivons Meirieu (2001) pour qui la solution à l’exigence éducative réside, non pas dans des procédures d’enseignement renouvelées, mais dans la définition d’une éthique éducative, que nous proposons d’opérationnaliser grâce à la notion de posture professionnelle (Acker, 2015). Une étude de cas de posture enseignante nous permet d’ébaucher un modèle de posture ouverte pour l’enseignant du 21e siècle.

Mots-clés: complexité; autonomie de l’apprenant; enseignant; éthique éducative; posture professionnelle; approche située.

Choix et transformation des ressources didactiques pour la classe d’anglais langue étrangère: une “déontologie tempérée” (Margaret BENTO)

À partir de l’analyse d’entretiens et de séances de travail collectif sur la question du choix des ressources didactiques par des professeurs d’anglais du secondaire, nous montrons que les enseignants ont à la fois un attachement à des principes didactiques et pédagogiques et qu’ils font des expérimentations personnelles où les moyens choisis deviennent une exigence éthique faisant apparaître la conscience de la responsabilité personnelle. Les enseignants prennent ainsi une posture de déontologisme tempéré en considérant qu’il y a des actions pédagogiques qu’ils peuvent faire ou ne pas faire.

Mots-clés: anglais langue étrangère; ressources; éthique déontologique; déontologie professionnelle.

Outils numériques et identité professionnelle des enseignants (Pascale CATOIRE)

Cet article est basé sur une expérience, menée dans le cadre d’une thèse de doctorat et cherchant à explorer les transformations induites dans la situation d’enseignement/apprentissage par l’apport d’un outil numérique. À travers l’observation et les propos recueillis dans des entretiens, les changements vécus par les deux enseignantes de l’étude sont rapportés, et nous nous interrogeons sur les conditions qui ont favorisé la redéfinition d’une nouvelle identité professionnelle. Il s’agit bien d’une genèse identitaire face à une situation problème, où les professeures ont dû créer de nouveaux concepts qui sont venus compléter mais aussi remodeler leur expérience.

Mots clés: identité professionnelle; adaptation au changement; apprentissage; enseignement; technologies éducatives.

La mission d’accompagnement à l’étranger (Sophie DUFOSSÉ)

Dans ce retour d’expérience, nous proposons un récit de l’attitude professionnelle de l’enseignant.e dans le domaine de la formation. Afin d’étayer notre réflexion, nous partons de l’exemple concret d’un dispositif qui concourt à la formation de quelques futur.e.s maîtres et maîtresses en France, à l’École supérieure du professorat et de l’éducation de l’académie de Limoges. Notre étude se situe autour de la posture adoptée par le/la formateur/trice, précisément lors de la visite d’étudiant.e.s en stage à l’étranger. De longue date, des séjours en immersion totale en Angleterre sont proposés par l’École. Les apprenant.e.s inscrit.e.s en master 1ère année mention premier degré, peuvent partir passer trois semaines à Newcastle-under-Lyme afin de parfaire leur niveau de langue et appliquer les théories didactiques développées en cours et lors des stages d’observation et de pratique accompagnée. Deux enseignant.e.s partent alors les évaluer sur place, selon un protocole établi à l’avance en toute transparence. Les critères d’évaluation sont les mêmes que ceux appliqués en France lors des visites de “stage de pratique accompagnée”.

Mots-clés: anglais; enseignement supérieur; formation des enseignant.e.s; évaluation; langues vivantes; posture de l’enseignant.e.

Du novice à l’expert: représentations identitaires (Marie-Claire LEMARCHAND-CHAUVIN)

 L’identité professionnelle des enseignants n’est pas fixe, c’est un processus évolutif (Dubar, 1996; Beckers, 2007; Rinaudo, 2004). Ainsi, les représentations que les enseignants ont d’eux-mêmes (auto-stéréotypes) et de leur identité évoluent tout au long de leur carrière. Ces représentations stéréotypées peuvent être un atout pour la construction de leur professionnalisation mais peuvent également constituer un frein à leur progression. L’étude présentée ici montre que le partage social des émotions (Rimé, 2005) peut jouer un rôle positif dans la construction de l’identité professionnelle des enseignants débutants comme il peut faire évoluer les auto-stéréotypes présents chez les enseignants confirmés.

Mots clés: enseignants débutants; enseignants experts; identité professionnelle; auto-stéréotypes; partage social des émotions.

Agir professoral et étayage interrogatif en début d’apprentissage du français (Nabila MAARFIA)

 Cet article se penche sur l’agir de l’enseignant de français au cycle primaire en Algérie et s’intéresse aux stratégies interrogatives qu’il déploie afin de guider ses élèves vers le sens en langue étrangère à partir de ce qui est commun et de ce qui lui est singulier dans l’action et qui dépend, à notre sens, de plusieurs paramètres: son profil, la nature de la tâche et le milieu socio-culturel d’appartenance des élèves.

Mots clés: interaction didactique; stratégies interrogatives; guidage; agir professoral; milieu socio-culturel.

Construction d’une image de soi pluri-identitaire et contextualisée (Lin XUE)

 Cet article, portant sur les images de soi que l’enseignant de langue construit dans ses verbalisations, est centré sur les divers procédés auxquels il a recours dans son auto-définition sur le plan professionnel. À partir de l’analyse de discours de verbalisation de six enseignants de Français Langue Étrangère (FLE) et de Chinois Langue Étrangère (CLE), nous essayerons de relever l’aspect subjectif et instable dans les manières dont les enseignants participants construisent leur identité professionnelle, afin de faire émerger une image de soi pluri-identitaire et contextualisée de l’enseignant.

Mots-clés: pensée enseignante; image de soi; verbalisation; français langue étrangère; chinois langue étrangère.

 

N° 28 - Représentations et stéréotypes (2017)

Les représentations sociales: éléments théoriques et applications possibles à la didactique des langues et cultures (Noëlle GROULT)

Depuis sa formulation en 1961, par le psychologue social français Serge Moscovici, la théorie des représentations sociales n’a cessé de prendre de l’importance. Après ses débuts dans le domaine de la psychologie sociale, elle s’est rapprochée d’autres disciplines et se trouve maintenant à l’intersection de plusieurs d’entre elles, comme l’ethnographie, l’anthropologie et la linguistique. Nous présenterons la théorie, ses origines et les auteurs qui ont inspiré Moscovici. Nous exposerons les caractéristiques des représentations: leurs fonctions, leurs dimensions, leur formation et nous donnerons quelques pistes d’utilisation de la théorie en didactique; comment réfléchir, découvrir et travailler sur les stéréotypes, préjugés et croyances avec les professeurs et les étudiants.

Mots-clés: représentations; Serge Moscovici.

Partie 1 – REPRÉSENTATIONS

Grammaire et représentations: un éclairage précieux (Françoise ABDEL FATTAH)

Dans le contexte socioculturel et socioéducatif de l’université Paris Sorbonne Abou Dhabi, la grammaire est souvent perçue comme une succession de règles à assimiler afin de les appliquer dans des exercices, l’objectif central étant la gratification par la note. Pour ce public apprenant, majoritairement arabophone, issu d’une culture éducative où l’apprentissage par coeur est privilégié, la grammaire constitue un enseignement incontournable et réputé difficile à l’instar de la grammaire de l’arabe. L’enseignant de FLE est donc confronté à un défi majeur: faire concevoir la grammaire du français comme un outil permettant d’accéder au sens, conjointement et au même titre que le vocabulaire. Dans cette perspective, le passage par l’étude des représentations offre un éclairage précieux.

Mots-clés: représentations; grammaire; culture éducative; didactique du FLE.

Arrêt interculturel sur images: les représentations en classe de français langue seconde (Valérie AMIREAULT)

Cet article propose une réflexion sur l’importance de l’exploitation des représentations culturelles des apprenants en didactique des langues-cultures. Il s’attache d’abord à certains éléments théoriques en lien avec les représentations, puis présente les faits saillants d’un projet de recherche visant à identifier les représentations culturelles d’apprenants adultes du français langue seconde en contexte d’intégration linguistique et sociale à Montréal (Québec, Canada). Au total, 28 apprenants ont participé à ce projet qui propose une démarche didactique concrète afin d’exploiter les représentations culturelles en classe, allant de la découverte de ses propres représentations à leur justification, puis à la réflexion par le biais de comparaisons et d’analyses. L’analyse des données recueillies montre les nombreux bénéfices de la mise en œuvre d’un espace de discussion de ces représentations, tant au niveau interculturel que linguistique.

Mots-clés: représentations culturelles; didactique de l’interculturel; enseignement du français langue seconde.

La place de l’ethnicité au sein du champ de l’enseignement/apprentissage du français (Salima EL KAROUNI)

Le champ de la didactique du français est structuré selon des repères sociolinguistiques qui sont corrélés avec le facteur de l’immigration. Or ce facteur peut être problématique pour deux raisons au moins: il peut être associé à des représentations qui sont stéréotypées et il n’est plus un élément indicatif d’un niveau en langue française dans le contexte scolaire contemporain. La référence aux origines migratoires pour établir des choix didactiques rend difficile l’occultation des origines des élèves. Ce type de classification renvoie ainsi à des représentations sociales en lien avec l’ethnicité.

Mots-clés: représentations sociales; immigration; enseignement du français; catégories didactiques; prophéties auto-réalisatrices.

La culture pour mieux rencontrer l’autre? Mythes et réalités (Véronique LEMOINE-BRESSON & Virginie TRÉMION)

L’article s’inscrit dans l’étude de la construction des représentations culturelles dans des situations d’enseignement-apprentissage en langue. Dans ce cadre, nous nous sommes intéressées, d’une part, aux enseignants du primaire qui imposent aux élèves des représentations culturelles figées sur l’Autre et sur soi, et, d’autre part, aux discours d’étudiants sur ces dernières. Le croisement de deux études réalisées dans des contextes scolaires et universitaires nous offre une perspective inédite sur la question de la place et du rôle des représentations culturelles dans la construction du rapport à autrui dans l’enseignement-apprentissage des langues vivantes. Des éclairages sont apportés sur le rôle des co-constructions discursives dans l’élaboration de la croyance selon laquelle enseigner la culture de l’Autre permettrait de mieux le rencontrer.

Mots-clés: culture; discours; éducation; représentation; Soi et l’Autre.

Représentations sociales de la réussite d’une leçon de langue (Slavka POGRANOVA, Béatrice BRAUCHLI & Daniel ELMIGER)

Le présent article traite des représentations sociales d’enseignants des degrés primaire et secondaire du canton de Genève (Suisse) à propos d’une “bonne leçon” de langue (allemand/ anglais). La question de la définition d’une telle leçon interpelle par sa complexité: il y a les élèves, leurs caractéristiques, leurs facilités et difficultés d’apprentissage, leur motivation, les manuels, les programmes et les enseignant.e.s avec leurs préférences, leurs compétences, leur planification de la leçon et leur gestion des nombreux imprévus auxquels ils sont confrontés. En se basant sur le discours d’enseignants, majoritairement chevronnés et ayant une pratique régulière de l’enseignement des langues, nous proposons d’identifier les ingrédients d’une leçon considérée comme réussie et de montrer quels principes et valeurs guident les enseignant.e.s dans leurs pratiques déclarées.

Mots-clés: langues étrangères; réussite; bonne leçon de langue; représentations des enseignants.

Partie 2 – STÉRÉOTYPES

Pisteurs de croyances: pratiques et formation initiale du premier degré (Séverine BEHRA & Dominique MACAIRE)

 Au terme de leur formation initiale de professeurs des écoles, les étudiants de master Meef 1er degré enseigneront une langue étrangère, sans pour autant en être des “spécialistes”. Notre contribution présente un dispositif expérimental de formation initiale mettant des étudiants généralistes issus de divers parcours de formation universitaire en situation de réflexion sur des notions liées à l’enseignement-apprentissage des langues et aux enjeux du langage, dans l’objectif de faire émerger leurs croyances et de contribuer à lever quelques obstacles en formation.

Nos observations et les traces discursives recueillies conduisent à identifier parmi les tâches proposées celles qui s’avèrent les plus favorables à la conscientisation de croyances adossées aux propres biographies langagières des étudiants ainsi qu’au contexte de l’organisation apprenante. Nous analyserons ici, en particulier, la manière dont quelques croyances émergent, sont objectivées et ancrées à l’occasion d’une tâche précise.

Nos premiers constats montrent l’interrelation entre une conception restrictive du plurilinguisme, en l’occurrence cumulative, et de réelles difficultés à envisager une approche davantage “inclusive” des langues. Les étudiants restent attachés aux approches “intégratives”, voire pour certains “assimilatives”, de la diversité. Même s’ils n’y ont pas été confrontés en formation, les étudiants font référence à un modèle essentiellement behavioriste de l’enseignement-apprentissage des langues largement dissocié des usages de celles-ci ainsi qu’à une conception structuraliste de l’objet langue, tout autant qu’à des préconisations peu opérationnelles pour la gestion de la diversité langagière et culturelle au sein d’une classe du 21e siècle.

Mots-clés: représentations; plurilinguisme; professionnalisation; école primaire.

Les langues océaniennes et le.s plurilinguisme.s (Véronique FILLOL)

Dans cette contribution, je synthétise un questionnement sociodidactique dans un contexte multilingue et postcolonial: celui de la Nouvelle-Calédonie. J’envisage les représentations sur les langues océaniennes comme un obstacle à la prise en compte de la diversité linguistique et culturelle à l’école calédonienne. J’examine aussi les conceptions de l’éducation bi/plurilingue qui circulent en contexte scolaire et plus généralement dans l’Outre-mer français. Modifier les représentations sur les langues minorées représente dès lors un défi et un objectif formatif.

Mots-clés: représentations sociolinguistiques; langues océaniennes; enseignement bi/multilingue; sociodidactique.

Représentations stéréotypées dans le discours des futurs enseignants (Vera DELORME & Laura NICOLAS)

Cette contribution se base sur l’analyse du discours produit par les étudiants de master FLE dans le cadre d’un cours expérimental, comprenant la conception de séquences pédagogiques en petits groupes, la mise en pratique des séquences en classe et une séance de visionnage collectif des extraits des séquences filmées. L’analyse du discours produit par les étudiants lors de cette séance permet de dégager plusieurs références à une doxa didactique qu’ils évoquent afin de justifier l’action en cours de visionnage. Les représentations stéréotypées sont ainsi verbalisées par les étudiants – par exemple à travers l’usage de termes savants ou par des énoncés d’un devoir-faire – et confrontées à la réalité perçue. Cette confrontation donne lieu à des échanges permettant aux étudiants de se positionner par rapport à la norme et, dans certains cas, de s’autoriser à sortir du cadre des représentations convenues.

Mots-clés: représentation; agir professoral; pensée enseignante; auto-confrontation; formation de formateurs.

Stéréotypes et variations dans les représentations de langues étrangères chez les enseignants (Eva WALTERMANN)

Cet article vise à mettre en lumière les représentations sociales entourant différentes langues, exprimées par des enseignants de langues étrangères du canton de Genève (Suisse) et à souligner quelques obstacles que ces représentations peuvent poser. Par une recherche menée auprès d’un échantillon de plus de cent enseignants, il offre un panorama des idées courantes – autant dans leurs dimensions figuratives qu’évaluatives – qu’ils expriment au sujet des langues qui les entourent. Cette enquête qui s’articule ainsi en deux parties – l’une par une association lexicale, l’autre par des jugements sur des échelles de valeur – montre certains éléments centraux des représentations en question et souligne également l’importance du parcours biographique individuel des enseignants dans les variations de ces représentations.

Mots-clés: représentations; jugement; stéréotypes; savoir disciplinaire; langues étrangères; enseignement des langues

 

N° 27 - Nouvelles voies, nouvelles voix (2016)

Musique et médiation de la prononciation du français: réflexions autour de la créativité et de l’innovation pédagogique (Grégory MIRAS)

Dans un monde où les formations en langues sont de plus en plus soumises à des impératifs d’attractivité, on peut se poser la question de l’utilisation de termes comme “créativité” et “innovation” sur le plan pédagogique. À travers un positionnement critique sur ces deux notions, nous tenterons de déterminer le potentiel “créatif” et/ou “innovant” d’une approche musicale de la prononciation. Nous verrons que ce dispositif est d’évidence plus créatif qu’innovant.

Mots-clés: didactique; musique; prononciation; créativité; innovation.

Aborder la créativité en cours de langue de spécialité à travers les intelligences multiples (Sayena MOLAIE, Laura HARTWELL & Françoise RABY)

Certaines tâches mises en place dans les méthodes modernes d’apprentissage des langues stimuleraient la créativité, particulièrement celles comportant des expériences inédites centrées sur les besoins des apprenants et celles encourageant la résolution de problèmes. Cet article s’appuie sur les résultats d’une étude préliminaire visant à explorer de possibles liens entre l’application créative de la TIM (théorie des intelligences multiples) en cours d’anglais et la performance en anglais des apprenants. Soixante étudiants en deuxième année d’études en sciences furent choisis au hasard pour former un groupe expérimental (cours basé sur la TIM) et un groupe contrôle (utilisant un livre de cours). Les résultats montrent une corrélation significative entre l’application créative de la TIM et le niveau de la performance des élèves en anglais, évalué par les notes de contrôle continu et leurs observations en classe (rapportées dans les dossiers d’apprentissage), et les notes d’examen de fin de semestre.

Mots-clés: créativité; intelligence; théorie des intelligences multiples (TIM); activités basées sur les intelligences.

Les mondes virtuels: des dispositifs de création innovants pour développer les compétences générales et langagières? (Virginie PRIVAS BRÉAUTÉ)

Cet article vise à examiner la valeur pédagogique des mondes virtuels, dans la formation en anglais de futurs enseignants. Le monde virtuel multi-joueurs multidimensionnel Second Life est le dispositif nous permettant d’envisager dans quelle mesure les étudiants de master 2 Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF), parcours « premier degré », parviennent à développer leurs compétences générales et langagières par la créativité. Ce dispositif innovant, utilisé à des fins pédagogiques, vise à enrichir leur formation en anglais dans un objectif professionnalisant dans la mesure où les jeux proposés pourront être à leur tour repris en situation d’enseignement. Notre étude met au jour les valeurs des mondes synthétiques ainsi que la création d’avatars d’un point de vue cognitif lors de l’apprentissage/acquisition d’une langue vivante étrangère. Les notions de “distanciation”, “fragmentation” de la théorie brechtienne du théâtre et le concept de “spect-acteur” de l’approche boalienne fourniront le cadre théorique de notre contribution.

Mots clés: avatar; didactique des langues; drama; formation d’enseignants; jeux sérieux; mondes virtuels; sciences cognitives.

Interaction langagière et engagement corporel: l’apprentissage énactif de l’anglais oral (Stéphane SOULAINE)

L’article vise à montrer comment une approche corporelle de l’enseignement de l’anglais développe auprès des apprenants de tous niveaux une capacité accrue à produire, d’une part, le rythme de la langue en apprentissage et, d’autre part, la capacité à interagir. Nous montrerons qu’un engagement corporel incluant les notions d’espace, de mouvement, de geste ainsi qu’une rencontre entre dynamiques vocale et corporelle facilitent l’interaction entre apprenants et peut redéfinir les relations enseignant-enseigné.

Mots clés: anglais oral; corps; énaction; interaction; mouvement; perception; rythme.

 

N° 26 - Écrire (LANSAD & FLE) (2015)

Partie 1 – ÉCRIRE EN LANSAD

Rédactologie et LANSAD: une didactique de l’écrit ciblée sur les besoins contextuels de l’apprenant L2 (Dacia DRESSEN-HAMMOUDA)

 Cet article décrit les apports théoriques de la rédactologie en langue seconde (L2), une approche qui permet d’analyser les types et les spécificités de l’écrit à l’œuvre dans des contextes spécialisés (professionnel, scientifique, universitaire, etc.). Les théories et les pratiques pédagogiques qui servent de base épistémologique à la rédactologie seront discutées. Il sera montré que cette approche convient particulièrement à la conception de matériaux pédagogiques pour l’enseignement de l’écrit dans le secteur LANSAD et en LEA. Nous décrirons des cours d’anglais de spécialité pour étudiants en licence LEA qui apprennent à rédiger, en anglais, des écrits spécifiques aux milieux dans lesquels ils sont susceptibles d’évoluer après la licence.

Mots-clés: rédactologie L2; écrits spécialisés; pédagogie de l’écrit; analyse de genre; langues de spécialité; lettre de motivation.

L’espoir fait vivre: expressions avec HOPE et WISH dans le discours scientifique (Laura HARTWELL)

La présente étude examine la présence des marqueurs d’attitude HOPE et WISH dans des articles de recherche publiés dans les sciences, ceci dans le contexte d’une discussion plus vaste autour du positionnement et de la subjectivité de la recherche. Á partir des données du corpus Scientext, cette étude détaille et compare les qualités linguistiques et discursives qui portent sur les rôles auctoriaux de scripteur/trice, de chercheur/e, d’argumentateur/trice et d’évaluateur/trice. La possession de ces attitudes motivationnelles se manifestent à travers l’emploi du pronom personnel we, de l’adjectif possessif our, mais impliquent aussi la communauté de recherche par la pratique de l’extraposition ou l’emploi du pronom one ou du modalisateur hopefully.

Mots-clés: anglais des sciences; subjectivité; verbes, pronoms; corpus; article de recherche.

La place de l’écrit en LANSAD à l’IUT et la communication verbale en entreprise (Nicole LANCEREAU-FORSTER)

La place de l’écrit dans l’enseignement du secteur LANSAD à l’IUT, c’est-à-dire dans un enseignement professionnalisant, peut difficilement s’envisager sans une connaissance accrue du monde des entreprises et de son évolution, notamment dans le domaine des TIC. Dans cet article, les tâches écrites confiées aux technicien-ne-s sont étudiées, de même que des tâches multimodales, ayant recours à une communication écrite et orale simultanées ou asynchrones. Cette étude vise à contribuer à une amélioration de l’enseignement en LANSAD à l’IUT.

Mots-clés: communication écrite; courriels; tâches; technicien; LANSAD; TIC.

La lettre de motivation en espagnol LANSAD: entre “fragilités créatives” et “codifications innovantes” (Marie-Carmen TRUJILLO)

La rédaction d’une lettre de motivation semble aujourd’hui se réduire à un exercice incontournable et un discours codifié laissant peu d’espace à l’expression personnelle. Une expérience professionnelle de treize années en entreprise, notamment dans le domaine de la gestion des ressources humaines me permet maintenant, en tant qu’enseignante et chercheuse, de poser un regard particulier sur la didactique de l’espagnol LANSAD et de contextualiser des situations professionnelles spécifiques, comme le processus de recrutement, dont la lettre de motivation constitue l’un des outils privilégiés. L’objectif de ce travail de recherche n’est pas de rechercher le respect de normes, et donc de produire un discours standard, mais plutôt d’identifier les caractéristiques de cette création discursive du rédacteur-candidat, aux frontières risquées entre des identités personnelles et professionnelles en construction.

Mots-clés : lettre de motivation; espagnol LANSAD; communication; culture; création; évaluation, gestion des ressources humaines.

Partie 2 – ÉCRIRE EN FLE

La prise de notes médiée par un éditeur de texte collaboratif à l’usage des étudiants internationaux (Karine BOUCHET)

Cet article fait état d’une recherche-action menée à l’Institut d’Études Politiques de Lyon auprès de 22 étudiants internationaux, à partir de l’idée selon laquelle un dispositif collaboratif de prise de notes en cours magistral – mettant en relation des étudiants natifs et non-natifs via un éditeur de texte partagé – favoriserait la réception des cours chez ce public allophone. L’activité de prise de notes est analysée en termes de produit (support) et de processus (vécu et métacognition). Après un rappel des principales difficultés rencontrées par les étudiants internationaux face aux spécificités du cours magistral à la française, nous interrogeons des pistes didactiques susceptibles d’améliorer cette pratique de prise de notes à travers la mise en place de ce dispositif innovant.

Mots-clés: FOU (français sur objectif universitaire); prise de notes; écriture collaborative; métacognition; stratégies d’étude; enseignement supérieur; didactique.

Jardinages d’écriture en atelier avec des étudiants de FLE et des écrivains plurilingues (Chantal DOMPMARTIN-NORMAND)

Les participants “linguistiquement et culturellement divers”, étudiant le FLE à l’université, se voient proposer un cheminement d’écriture en résonance avec des textes d’écrivains plurilingues. Ceux-ci ont écrit dans des langues autres que leur langue natale et ont livré des témoignages de leur(s) expérience(s) du déplacement. Le travail d’écriture en atelier encourage les participants à revisiter leur répertoire plurilingue, pluriculturel et pluri-expérientiel, à développer un regard réflexif et métalinguistique à la langue en cours d’incorporation, à conscientiser les liens entre les différents pans de ce répertoire.

Mots-clés: français langue étrangère; atelier d’écriture; écrivains plurilingues; didactique du plurilinguisme; réflexion métalingusitique.

 

N° 25 - Humour (2015)

Introduction: learning out loud? (Corinne FRANÇOIS-DENÈVE)

Le lien entre humour et enseignement semble de bien des façons problématique. Supposé faciliter des exercices ludiques ou humoristiques (dont le côté amusant reste à prouver), prétendue démagogie des professeurs qui font de l'humour en classe, ou côté éminemment dangereux de l'usage de l'humour en classe, les réserves sont nombreuses. Cela explique sans doute la frilosité extrême de la recherche sur l'humour pédagogique - et la terrible et paradoxale hostilité qui règne dans cette recherche même. Pourtant, l'humour est un "lubrifiant" didactique indubitable, et particulièrement dans l'enseignement des langues étrangères, même si ses effets réels restent souvent difficiles à évaluer.

Mots-clés: humour; enseignement; recherche universitaire; institution; exercices ludiques; ethos professoral.

De l’enseignement par l’humour à l’enseignement de l’humour: vers la production humoristique des apprenants de l’anglais des affaires et du commerce (Pauline TEE ANDERSON)

Il est permis de penser que la capacité à exprimer l’humour doit figurer parmi les compétences cibles de tous les apprenants de langue. Compte tenu de la place qu’occupe l’humour dans les pays anglophones, y compris dans des situations professionnelles, le développement de cette capacité semble particulièrement important chez les apprenants d’anglais, dont ceux qui sont susceptibles d’évoluer dans le monde des affaires à l’international. Cet article se donne comme objectif d’évaluer l’intérêt de l’approche proposé, de présenter les premières étapes de l’apprentissage de l’humour et d’analyser la production humoristique d’une classe d’étudiants de Langues Étrangères Appliquées aux Affaires et au commerce.

Mots-clés: enseignement de langue; anglais des affaires et du commerce; langues étrangères appliquées; humour; production humoristique; dessins humoristiques.

Une promenade ensoleillée: la place de l’humour et du rire dans l’enseignement des langues (Nicole DÉCURÉ)

L’humour et le rire sont souvent considérés comme des ingrédients indispensables dans un cours de langue étrangère, notamment en LANSAD, car susceptibles, d’une part, de diminuer l’anxiété liée à cet apprentissage et, d’autre part, de motiver des étudiant.e.s indifférent.e.s, récalcitrant.e.s ou en difficulté. Qu’en est-il réellement sur le terrain ? Des observations de classes, assorties de questionnaires portant à la fois sur l’expérience immédiate du cours observé et des remarques plus générales font ressortir le rôle moteur joué par les enseignant.e.s dans le maniement de l’humour et le déclenchement du rire. Une courte comparaison est également faite avec des cours d’autres disciplines.

Mots-clés: humour ; rire ; motivation ; anxiété langagière ; stress ; engagement.

Le dessin de presse: porte d’entrée des langues-cultures? (Martine DUBOIS)

Regard particulier d’un caricaturiste sur l’ici et l’ailleurs, témoin des remous de la société, le dessin de presse est à la fois lié à la forme d’humour de la langue-culture et à la liberté d’expression. Reflet d’une manière de penser, il manie les référents sociaux et culturels souvent liés à l’actualité. Il franchit cependant difficilement la porte de la classe de FLE par crainte de choquer et de créer des conflits. L’article rappelle les caractéristiques du dessin de presse et tente de cerner la place qu’il pourrait occuper en didactique des langues-cultures. Il propose ensuite un dispositif pour ouvrir l’accès aux codes culturels et à l’actualité et par là, à favoriser l’intégration des apprenants FLE dans la communauté d’accueil.

Mots-clés: dessin de presse; humour; compétence culturelle; intégration; implicite.

L’apport de l’humour dans l’apprentissage en contexte international (Rachel GERMANIER)

S’appuyant sur des enregistrements vidéo et l’observation non-participante de la chercheure, cette étude traite de la façon dont les étudiants internationaux utilisent l’humour spontané dans leurs interactions avec leurs pairs (par opposition à leurs interactions avec leurs enseignants). L’humour est identifié comme intentionnel ou non, réussi ou non, ce qui permet une analyse plus poussée combinant l’ethnographie linguistique et une approche informée par l’analyse de la conversation, qui explore le fonctionnement interpersonnel de l’humour spontané. 

Mots-clés: humour d’étudiants; humour conversationnel; humour et apprentissage; ethnographie linguistique; analyse de conversation; humour et appartenance.

Humour et production écrite dans une pratique de l’anglais LANSAD à distance (Joséphine RÉMON)

Dans le cadre d’une pratique de la langue à distance en anglais LANSAD (Langue pour Spécialistes d’Autres Disciplines) sur un forum, nous analysons les productions écrites des apprenants au regard de l’humour. À travers cette étude de corpus qualitative apparaît une gradation dans l’autonomie psychoaffective et langagière des apprenants, certains n’utilisant pas l’humour et n’étant pas engagés dans la tâche, d’autres utilisant l’humour uniquement à propos de tâches spécifiques, tandis que d’autres enfin utilisent l’humour à tout propos de manière créative.

Mots clés: humour; production écrite; enseignement à distance; didactique de l’anglais ; langue pour spécialistes d’autres disciplines.

 

N° 23-24 - Affect(s) (2014)

Partie 1 – ANALYSES DE CORPUS

Les émotions au cœur du processus d’autonomisation? (Peggy CANDAS & Anne CHATEAU)

Un carnet de bord, rédigé par l’apprenant tout au long de son parcours, favorise la prise de contrôle de l’apprentissage par le biais de la réflexivité (xxx, 2010, 2012). Étant donné l’étroite imbrication des processus cognitifs et émotionnels (Damasio, 1995; xxx, 2010), nous avons fait l’hypothèse que les traces d’émotions présentes dans les carnets de bord pourraient nous permettre d’en savoir plus sur le processus d’autonomisation. Notre étude, portant sur des carnets de bord écrits par des étudiants dans un dispositif hybride d’apprentissage de l’anglais à visée autonomisante, semble confirmer que les traces d’émotions peuvent permettre de repérer des “événements” ayant très probablement contribué au développement de l’autonomie d’apprentissage.

Mots-clés: autonomisation; carnet de bord; émotions; apprentissage d’une langue étrangère

Émotions et réflexivité dans l’apprentissage des langues: le rôle du sentiment d’efficacité personnelle au regard de l’autonomie de l’apprentissage (Anne CHATEAU, Maud CIEKANSKI, Églantine GUÉLY COSTA, Claude NORMAND, Myriam PEREIRO)

Cet article s’intéresse aux liens entre émotions et apprentissage des langues. Pour étudier les relations possibles entre les émotions et le développement du sentiment d’efficacité personnelle (SEP), nous analysons le discours réflexif d'apprenants dans quatre dispositifs d'apprentissage de langue, au fil d’entretiens et de carnets de bord. L’étude montre que les émotions, même si elles ne sont que rarement prises en compte dans les situations d’enseignement traditionnelles, sont essentielles pour le développement d’expériences de maitrise, le plus important des facteurs de développement du SEP (Bandura, 1994). De plus, proposer aux apprenants d’adopter une approche réflexive semble efficace pour les aider à relier expériences de maitrise et croyances d’auto-efficacité et à développer leurs compétences d’apprentissage.

Mots-clés: émotions; sentiment d’efficacité personnelle; réflexivité, verbalisation; apprentissage à apprendre 

Des émotions utiles pour l’apprentissage auto-dirigé en langue? Étude de traces d’affect dans des comptes rendus de formation (Églantine GUÉLY-COSTA)

Nous nous intéresserons à la prise en compte des affects de l’apprenant de langue, dans le contexte d’un dispositif d’apprentissage autodirigé en anglais qui articule usage d’un environnement numérique de travail (ENT) avec des rendez-vous individuels en face à face avec un conseiller (plan méthodologique) et un locuteur natif (plan linguistique). Ces rendez-vous donnent lieu à des comptes rendus rédigés par les formateurs et intégrés à l’ENT. On y observe, entre autres, des commentaires sur l’état émotionnel de l’apprenant par rapport à ses activités et des réactions des formateurs. Notre étude s’appuiera sur un corpus bilingue de 700 comptes rendus de rendez-vous avec conseiller et anglophone et cherchera à classer les affects rapportés, puis à interroger les relations entre dimension empathique et pédagogique dans ce contexte.

Mots-clés: apprentissage autodirigé; autonomie; émotions; affects; conseiller; locuteur natif

La relation didactique: une source de dilemmes pour les enseignants de langue (Catherine MULLER)

L’article aborde les aspects socio-affectifs de la relation didactique en analysant un corpus de discours réflexifs d’enseignants de langue: carnets de bord rédigés par des tuteurs en ligne et entretiens d’auto-confrontation menés avec une enseignante chevronnée. Nous étudions deux phénomènes révélateurs de dilemmes: l’étayage de l’enseignant et l’évaluation des apprenants.

Mots-clés: relation didactique; relation interpersonnelle; étayage; figuration; activité enseignante; affect; évaluation.

Partie 2 APPROCHES DIDACTIQUES

Les “Approches Plurielles fondées sur des Langues Inconnues’: comment valoriser la dimension affective de l’enseignement des langues (Rebecca DAHM)

Cet article explore la manière dont la confrontation à des langues inconnues (approches plurielles telles que définies par Candelier et al., 2008) peut avoir un impact sur les variables affectives impliquées dans l’enseignement/apprentissage des langues.

L’analyse menée nous permet d’affirmer que la confrontation à des langues inconnues sans objectif d’apprentissage permet aux élèves d’appréhender les langues différemment: l’anxiété ressentie lors de la pratique de la langue être réduite et les élèves peuvent être invités à revoir leurs attitudes. En raison de la nouvelle organisation de la classe liée à l’approche plurielle envisagée, l’enseignant est également amené à revoir ses croyances et peut ainsi devenir l’animateur de l’auto-apprentissage et encourager la dynamique émotionnelle des groupes.

Mots-clés: activités métalinguistique; attitudes, Approche Plurielle fondée sur des Langues Inconnues (APLI); croyances; dimension affective; estime de soi.

Impact de la honte sur la motivation à apprendre et à utiliser une langue étrangère (Dominique GALMICHE)

Cet article s’intéresse aux questions de motivation, aux affects et à l’apprentissage de l’anglais dans un contexte d’apprenants français. De façon plus précise, est avancée l’idée que le facteur de la honte, qui n’a pas fait, jusqu’à ce jour, l’objet d’investigations approfondies dans le domaine de l’acquisition d’une langue étrangère, a toute sa place dans l’étude des phénomènes complexes et multidimensionnels qui sous-tendent l’apprentissage et l’utilisation de cette dernière. La honte doit être envisagée comme un facteur déterminant impactant de façon significative le sentiment de valeur personnelle de l’apprenant, son estime de soi, sa confiance en soi et sa volonté d’apprendre une seconde langue. Le présent article soutient qu’une meilleure compréhension de ce facteur psychologique complexe et difficile à définir aidera les apprenants à développer leur sens de l’efficacité, à porter un regard plus positif sur eux-mêmes, les incitant ainsi à s’impliquer dans les tâches de communication, et leur permettant peut-être d’aboutir à un niveau accru de maîtrise de la langue étrangère. L’analyse d’interviews réalisées auprès d’apprenants français de niveau faible en langue étrangère a validé les hypothèses de départ.

Mots-clés: honte; acquisition d’une langue étrangère; volonté de communiquer; compétence de communication; peur de l’échec; jugement de valeur.

De l’anxiété au plaisir: Une étude de cas d'un projet de télécollaboration en langue étrangère (Laura HARTWELL)

Nous examinons la fonction de l’affectivité, notamment l’anxiété et le plaisir, qui sont exprimés par des étudiant-es chinois-es et français-es lors d’un projet de télécollaboration en cours d’anglais, langue étrangère. Les étudiants ont communiqué ensemble au sujet de leurs études, leurs lieux d’origine et leurs projets de classe en employant des moyens écrits, oraux et iconiques. La création d’une ‘communauté’ semble avoir favorisé une réduction de l’anxiété, un affect fréquemment associé à l’expression orale en langue étrangère.

Mots-clés: télécollaboration; anxiété; performance à l’oral; anglais langue étrangère.

Les aspects affectifs comme obstacles à l’apprentissage de l'anglais en autonomie dans l'enseignement supérieur (Nicola MACRÉ)

 La recherche que nous avons menée concerne l’articulation entre les dispositifs hybrides de formation en autonomie accompagnée médiatisée et les conditions nécessaires aux étudiants Lansad d’un niveau A2/B1 en anglais en première année à l’université pour rendre une expérience d’apprentissage potentiellement favorable à l’acquisition. En partant de l’hypothèse selon laquelle la qualité de la médiation proposée se mesure “à sa capacité à intégrer dans la conception pédagogique les paramètres dispositionnels du sujet apprenant” (Carré, 2009: 189), cet article vise à établir la manière dont les facteurs de la motivation interne psychologique des apprenants, à savoir les qualités d'autorégulation: d’attention d’autocontrôle et de confiance en soi peuvent influencer, voire bloquer l’apprentissage des langues étrangères. Les résultats permettent de constater des améliorations linguistiques suite à la prise en compte des aspects affectifs des étudiants mais soulignent la fragilité d’une situation pédagogique complexe nécessitant une attention plus particulière de la part des enseignants responsables de son intégration.

Mots-clés: affect; autonomie; autorégulation; confiance en soi; Lansad.

Machine désirante? Une lecture deleuzienne de l’affect en classe de langue (Anne-Marie O’CONNELL)

La consubstantialité de la société et des affects individuels et collectifs a été analysée en philosophie par Gilles Deleuze et Félix Guattari dans Capitalisme et schizophrénie (1972 et 1980). Bien que sans lien direct avec la didactique, leur approche naturaliste faisant du désir une pure positivité intéresse la didactique des langues. La présente contribution en dégage l'intérêt pour l'enseignement/apprentissage selon le schéma suivant: la première partie envisage la relation enseignant/apprenant comme flux d'affects pris dans un agencement impersonnel et immanent. La seconde partie reprend des concepts tels que territoire et déterritorialisation pour en étudier l'impact sur l'organisation du cours de langue. Enfin, la troisième partie montre comment le cinéma reterritorialise l'affect dans le cours et lui donne une dimension esthétique.

Mots-clés: affect; désir; machine désirante; agencement; territoire; appareil d'état; mot d'ordre; ligne de fuite; déterritorialisation/reterritorialisation; cinéma; enseignement/ apprentissage des langues.

“Ça ne me dérange pas”: Le positionnement affectif et l’anglais dans l’enseignement supérieur (Alexandra REYNOLDS)

Lors de cette enquête menée à la Faculté des Sciences et des Techniques de Nantes, des enseignants-chercheurs francophones ont partagé leurs sentiments vis-à-vis de l’utilisation professionnelle de l'anglais. Ces enseignants ont pu décrire un passé d’apprenants d’anglais, de producteurs d’anglais pour leur recherche et réagir à la Loi Fioraso (22 Juillet 2013) lors d’entretiens semi-directifs. Cette loi a eu un impact sur les enseignants-chercheurs puisqu’ils sont désormais encouragés à enseigner leur spécialité en anglais. La relation affective avec l’anglais, dite langue L2 prend donc une place de plus en plus importante dans la vie professionnelle des chercheurs en sciences. Un tel positionnement affectif par rapport à un contexte institutionnel en pleine transition est un terrain riche en termes de données qualitatives. Les outils méthodologiques ont été 118 questionnaires, suivis de 17 entretiens semi-guidés ainsi que des mind maps et des journaux de bords. Les réponses nuancées (tels que “ça ne me dérange pas”) mettent en évidence ce positionnement affectif par rapport à une certaine obligation d’utiliser l’anglais professionnellement. Ces interactions ont été analysées par rapport à échelle d’appartenance à une communauté de travail.

Mots-clés: anglais; affect; loi Fioraso; enseignement supérieur; identité; sciences.

L’environnement affectif dans un collège de banlieue parisienne: potentialités d’apprentissages, actions et discours (Rebecca STARKEY-PERRET)

Cet article propose d’étudier les environnements affectifs de douze séances d’anglais dans trois collèges en banlieue parisienne à la lumière de théories de la psychologie de l’éducation. L’analyse est complétée par une étude des discours des enseignantes impliquées sur ce qui est observé. Les résultats montrent que face à des publics souvent caractérisés comme difficiles, les enseignantes qui font preuve d’un haut degré de réflexivité tendent à trouver des solutions adaptées afin de mettre en place un environnement porteur pour l’apprentissage.

Mots-clés: affectivité; massification scolaire; postures; réflexivité; relation pédagogique; représentations

La volonté de communiquer: l’influence de l’appréhension et des perceptions (Samiha TIGHILET)

Le présent article rend compte d’une étude qui avait pour objectif de rechercher la volonté de communiquer (VDC) des étudiants étrangers inscrits à l’université de Toulouse III et sa relation avec d’autres variables affectives qui sont l’appréhension de communication (AC) et la perception de sa propre compétence de communication (PPCC). Les résultats obtenus à l’aide de trois questionnaires, portant sur les trois variables affectives étudiées, ont révélé que la VDC en anglais des participants est relativement faible. En effet, le niveau des trois variables chez ces apprenants varie selon le schéma de communication comme, par exemple, la VDC qui augmente lors de la communication en dyade ou en petit groupe. Par ailleurs, le calcul du coefficient de corrélation entre les trois variables a démontré une relation négative entre la VDC et l’AC et une relation positive entre la VDC et la PPCC.

Mots-clés: volonté de communiquer ; appréhension de communication ; perception de sa propre compétence de communication ; schéma de communication.

 

N° 22 - Contrôle vs. autonomie (2013)

Contrôle vs. autonomie, contrôle et autonomie: deux dynamiques à la fois antagonistes et complémentaires (Christian PUREN)

Cet article propose de remettre en question la relation d’opposition entre contrôle et autonomie et de défendre l’idée qu’il faut nécessairement penser ces deux processus dans une relation complexe, c’est-à-dire à la fois antagoniste et complémentaire.

Mots-clés : contrôle ; autonomie.

La fiction de classe: jeu de langage et contrôle dans le cours de langue vivante (Anne-Marie O’CONNELL)

En didactique actionnelle, la notion de “dispositif” intègre celle de “contrôle”, qui intervient à plusieurs stades du processus de mise en œuvre du cours. Ainsi le contrôle est associé au champ de la conception, de l'application, de la mesure et de l'évaluation. Dans sa dimension institutionnelle, il se rapporte à l'autorité et à la hiérarchie, et à la maîtrise des processus et de l'humain. Dans la première partie, nous postulerons qu'il s'agit d'un élément fondamental et opératoire, quoiqu'indéterminé, du “jeu de langage” tel que Ludwig Wittgenstein le définit dans ses Recherches philosophiques. Nous verrons ensuite que le caractère indéterminé du “contrôle” est de nature à redéfinir les rapports au sein de la classe de langue, et de mettre à jour le concept de “fiction de classe” permettant de décrire la structure et les règles mises en œuvre dans la cours de langue à la manière d'un pacte de lecture.

Mots-clés : jeu de langage ; fiction ; contrôle ; didactique des langues ; perspective actionnelle ; maîtrise ; récit.3

Apprenti-professeur de langues: du contrôle à l’autonomisation (Claude NORMAND & Myriam PEREIRO)

L’autonomie peut être vue soit comme une forme de contrôle de l’individu par les sociétés néo-libérales, soit comme la capacité d’un acteur social à analyser et à agir avec ou sur les formes de contrôle. Dans cette deuxième optique, nous mettons en parallèle les finalités de l’enseignement des langues à l’école et la formation initiale des enseignants de langue étrangère et proposons ensuite quelques pistes issues de la recherche-action pour que les futurs enseignants développent la capacité à prendre le contrôle.

Mots-clés: autonomie; acteur social; langues à l’école; formation initiale; prise de contrôle

Planifications professorales et initiatives d’apprenants: quelles contraintes autour de l’interaction didactique ? (Laura NICOLAS)

En l'absence d'imposition d'un programme officiel par l'institution, la planification de son cours par l'enseignant lui-même n’en génère pas moins de fortes contraintes “internes”. Plusieurs extraits de corpus, recueillis en organisme de formation pour adultes migrants, seront commentés afin d'illustrer la tension entre la planification de l'enseignant concernant le contenu de son cours et sa “pré-vision” d'un déroulement de séquence interactif. Les tensions inhérentes à cette planification “à double face” se révéleront particulièrement saillantes lors de la réception, par l'enseignant, des interventions spontanées des apprenants: entre attachement au thème prévu et désir de faire parler le groupe, l'enseignant se trouve régulièrement pris au sein d'une “double contrainte”, celle de se désaffilier de l'énoncé de l'apprenant ou bien d'encourager sa prise de parole.

Mots-clés: planification; marqueurs discursifs; interventions spontanées d'apprenants; double contrainte.

L'autonomie professionnelle des enseignants dans l'enseignement supérieur français: fiction ou réalité? (Nolwena MONNIER & Nadia YASSINE-DIAB)

Cet article présente les résultats qualitatifs d’une étude nationale sur l’Autonomie Professionnelle des Enseignants du supérieur (APE). Il s’attardera sur la définition de cette même autonomie en distinguant plusieurs tendances: le travail d'équipe, la relation enseignants / étudiants et l'évaluation des enseignants. Il examinera également ce qui peut limiter ou au contraire développer l’autonomie professionnelle des enseignants.

Mots-clés: autonomie; enseignement supérieur; enquête nationale, langues, formation professionnelle.

Étude de l’influence des discours institutionnels sur le contrôle de la pluralité linguistique et culturelle: Melilla, le cas d’un multiculturalisme étouffé (Alicia FERNANDEZ GARCIA)

 Cet article porte sur l’étude de Melilla, une ville espagnole enclavée au Maroc, dotée d’une valeur unique pour la recherche empirique puisqu’elle constitue un laboratoire sociolinguistique particulier. La cohabitation des différentes communautés sur son périmètre réduit a donné naissance à des situations interculturelles spécifiques et à des rapports linguistiques novateurs. Ainsi, à partir de l’analyse des discours institutionnels et de leurs impacts sur la pluralité linguistique de l’enclave, cet article montre comment les institutions étatiques espagnoles exercent un contrôle sur la situation linguistique. Elles favorisent le monolinguisme et cherchent à établir un contexte social qui confond et condamne la défense du statut de la langue et de la culture tamazight avec des revendications nationalistes.

Mots-clés: Melilla; autonomie; politiques linguistiques; pluralité culturelle.

Saved by the bell: la représentation filmique de l’enseignement des langues (Nicole DÉCURÉ)

La fiction cinématographique (films et séries télévisées) présente une vision de l’enseignement où les enseignant-e-s ont un contrôle absolu (ou tentent de l’avoir) sur leurs classes, soit pour restaurer l’ordre, soit pour remplir leur mission d’éducation telles qu’ils/elles la conçoivent. L’enseignement des langues étrangères, quant à lui, quasiment inexistant dans cette fiction filmique, n’apparaît que sous forme de situations stéréotypées où le recours à l’imitation et la répétition tient lieu d’enseignement-apprentissage, contribuant ainsi à la mauvaise image de cet enseignement.

Mots-clés: contrôle ; représentation; stéréotypes; fiction filmique.

 

N° 21 - Transversalités (2013)

Partie 1 – AILLEURS...

Imbrication ethnique, rapports sociaux de sexe et de classe dans des manuels de FLE: un discours encore stéréotypé (Fabienne BAIDER)

Cet article évalue les pratiques discursives et iconiques de certains éditeurs de manuels scolaires utilisés en classe de FLE au Moyen-Orient. Après un état de l’art des travaux sur les rapports ethniques et de sexe dans le monde scolaire, nous nous concentrons sur un corpus original pour évaluer les progrès faits et à faire en ce qui concerne les manuels de FLE utilisés dans notre région. Il sera ainsi noté que des stéréotypes de sexe, d’ethnie et de classe, une focalisation notamment sur le franco- français et Paris, restent encore bien vivants malgré une attention évidente de respecter la parité de la part des éditeurs. Ainsi les progrès constatés en ce qui concerne les stéréotypes de sexe et d’ethnie dans le visuel sont limités par d’autres réflexes porteurs de stéréotypes mais plus subtils, attestés dans le discours. Il est aussi noté combien l’équilibre est périlleux entre le choix clairement effectué de jouer la carte multiethnique et le risque d’aliéner des apprenants et des professeurs d’autres régions en dehors de la France ou de l’Europe si cette approche ne valorise pas aussi des pratiques linguistiques et culturelles d’autres régions francophones. Ces stéréotypes et ce choix franco-français ont pour résultat potentiel d’aliéner les apprenants et les enseignants qui ne font pas partie de ce monde élitiste et de perpétuer des rapports de dominance culturelle et linguistique entre régions francophones.

Mots-clés: manuels de FLE au Moyen-Orient; interculturel; multi-ethnicité; rapports sociaux de sexe; rapports sociaux de classe, rapports sociaux de race; visuels; discours évaluatif.

Quelles transversalités multilingues et interdisciplinaires en didactique des langues et des cultures? Le cas de la revue Synergies Europe  (Fred DERVIN & Julie BYRD CLARK)

 Cet article s’intéresse à deux types de transversalités dans la recherche en didactique des langues et des cultures: l’interdisciplinarité et le multilinguisme. En partant d’une analyse critique d’articles publiés par des auteurs de différents pays en français, anglais, espagnol et italien dans une revue internationale spécialisée (N=56), nous examinons quelles langues et quels domaines interviennent dans la construction d’objets didactiques variés: la créativité, les langues dites internationales ou encore la mise en place du Cadre européen de référence pour les langues dans différents contextes. On se demandera également à quoi servent ces transversalités dans les articles.

Mots-clés: interdisciplinarité; multilinguisme; didactique; revue; discours académique.

Quelle transversalité de l’enseignement du français en Louisiane? (Céline DOUCET)

 Cet article se propose de relever les indices d’un paradoxe existant dans les classes de français en Louisiane entre la volonté d’un enseignement transdisciplinaire de la part des instances éducatives locales et la transmission d’une compétence langagière exclusive de la part des enseignants.

Mots clés: perspectives didactiques; transversalité; Emile; discipline non linguistique; pratiques de classe; français langue étrangère.

Pour une approche transversale de la salle de classe (Damien LE GAL)

Cet article s’attache à montrer comment la complexité de l’enseignement-apprentissage (EA), l’hétérogénéité des phénomènes qui la composent et de ses enjeux appellent une approche transversale.

Après un retour sur la nature hybride de la didactique de langues et ses évolutions récentes vers une sociodidactique, l’article montre la pertinence d’une approche sociologique à travers l’importance des enjeux socioculturels et d’une vision de l’apprenant en tant qu’acteur social. Une approche psychologique de l’EA est ensuite développée qui se focalise sur la notion de “culture d’apprentissage”, les enjeux identitaires et l’importance des représentations sociales. Dans un troisième temps l’article montre comment la transversalité est partie intégrante de l’approche écologique d’un contexte didactique et participe d’un éclectisme méthodologique.

Mots-clés: transversalité; sociodidactique; didactique contextualisée; transdisciplinarité.

Partie 2 – … ET ICI

Transversalité et homologie entre l’organisation apprenante et l’enseignement-apprentissage des langues (Yannick IGLESIAS-PHILIPPOT)

 Quand on parle de transversalité, on se réfère aux compétences transversales (ou transverses), on n’est plus sur le disciplinaire mais sur la formation (on parle de supra-compétences, macro-compétences ou encore de compétences transversales transférables).

En didactique des langues-cultures, cette évolution correspond au passage de l’approche communicative à la perspective actionnelle. Dans la perspective actionnelle, il y a homologie entre la situation d’enseignement-apprentissage en classe, l’usage social et l’usage professionnel. Les implications pratiques de ce changement sont multiples et je m’intéresserai plus particulièrement à l’homologie entre la culture de classe et la culture d’entreprise (le projet, l’action collective, la médiation, la compétence informationnelle, “l’entreprise apprenante”).

Pour mieux comprendre l’intérêt porté aux compétences transversales, j’analyserai l’évolution de l’entreprise avec “l’entreprise apprenante”, le défi de la professionnalisation à l’université, les propositions en DLC (didactique des langues-culture) et en DP (didactique professionnelle), et j’apporterai ensuite quelques exemples concrets issus de ma pratique professionnelle (l’espagnol en économie).

Mots-clefs: compétences transversales; Lansad; perspective actionnelle; entreprise apprenante.

De la gestualité co-verbale à la vidéo-danse: rejouer et créer pour observer et comprendre (Jean-Rémi LAPAIRE)

 L’activité (ou “performance”) gestuelle accompagnant toute énonciation orale occupe une place marginale dans la formation universitaire des spécialistes de langues vivantes étrangères. Après avoir brièvement caractérisé notre perspective théorique, tout à la fois sémiologique (Calbris, 1989, 2011), cognitive (McNeill, 1992, 2005) et enactive (Kendon 2004; Streek, 2009), nous présentons le premier volet d’une démarche expérimentale, artistique et actionnelle, visant à initier les futurs chercheurs ou enseignants à la forme et à la dynamique de la gestualité co-verbale, qui non seulement participe à la co-articulation des significations, mais rappelle (ou révèle) le caractère spectaculaire de toute parole. L’expérience décrite porte sur un groupe de 33 étudiants de master en études anglophones. Ces derniers doivent réaliser un projet chorégraphique et filmique intitulé Hands in motion pour construire et valider leurs compétences en études gestuelles. La création, l’exécution et le tournage d’une série de vidéo-danses utilisant la gestualité co-verbale comme matériau de composition permet à chaque auteur d’assumer simultanément les rôles de chercheur (sélection sur corpus et analyse scientifique du matériau gestuel original), de chorégraphe, de danseur et de réalisateur. L’interprétation est simultanément conçue comme un acte de représentation scénique (“interpréter” au sens “d’exécuter” des actions gestuelles) et comme un acte cognitif (“interpréter” au sens de “chercher à comprendre” ce que ces actions signifient ou accomplissent). Nous présentons ici une synthèse de la réception de ce dispositif de “corporage” et de “manuélage” de la langue (Jousse, 1978) par les étudiants. Nous terminons en traçant les perspectives d’une “recherche-création” associant enseignement des langues et pratiques corporelles, en milieu universitaire.

Mots clés: gestualité co-verbale; incorporation; vidéo-danse; démarche actionnelle.

Intelligences multiples et enseignement des langues: une réflexion sur la notion de transversalité (Claudine PEYRE)

Enseigner les langues de la maternelle au supérieur avec en toile de fond la théorie des intelligences multiples permet de redéfinir la notion de compétence et de pédagogie de projet. L’apprenant-e est au cœur d’un système sur lequel il/elle interagit par sa façon de comprendre le monde qui l’entoure et d’appréhender le savoir. Valoriser toutes les compétences de chaque apprenant-e développe la créativité de l’enseignant-e qui, en le/la considérant dans sa globalité, lui donne un gage supplémentaire de réussite. La théorie des intelligences multiples est une conception polyvalente de l’acte pédagogique où la notion de compétence intègre l’idée de transversalité de l’apprentissage des langues et ouvre la perspective des approches cognitives.

Mots-clés: intelligence; compétence; profil d’apprentissage; situation d’apprentissage; facteur de réussite.

Fertilisation croisée anglais-informatique: parcours d’un décloisonnement dans l’enseignement supérieur français (Nadia YASSINE-DIAB & Guillaume CABANAC)

Cet article relate et analyse l’expérience innovante intitulée “SMILE 2012” (un acronyme pour Sensibilisation à l’Enseignement d’une Matière Intégré en Langue Étrangère) mise en place au Département Informatique de l’IUT A – Toulouse III en 2011-2012. Même si le dispositif Emile n’est pas nouveau en soi puisqu’il date des années 1990, il est très peu mis en œuvre dans l’enseignement supérieur français à ce jour, du moins au niveau licence. Ce module optionnel d’enseignement a permis à un groupe d’une trentaine d’étudiants volontaires de travailler en anglais pendant une série de cinq séances sur le thème de la recherche d’informations (un cours magistral et quatre séances de travaux pratiques). La mise en place, les objectifs et enjeux de ce dispositif et le retour d’expérience des étudiants seront détaillés ci-après, avant de donner un aperçu du prolongement donné à ce module dans le cadre d’un projet Bonus Qualité Formation obtenu pour trois ans, de 2012 à 2015.

Mots-clés: Emile; anglais; informatique; recherche d’informations; base de données relationnelles; transversalité; innovation; volontariat; motivation; dispositif pédagogique; retour d’expérience; enquête de terrain.

 

N° 20 - Quelle grammaire en LANSAD? (2012)

Partie 1 – DU GÉNÉRAL…

Vers une Grammaire pédagogique de l’anglais pour le LANSAD (Grégory FURMANIAK)

Cet article ébauche les principes d’une Grammaire pédagogique de l’anglais destinée au secteur Lansad. Il montre que l’élaboration d’une telle Grammaire passe par l’identification de besoins de communication spécifiques, par l’analyse des ressources grammaticales adaptées et par une conception large de la grammaire qui tienne compte des données non seulement formelles mais aussi sémantiques, pragmatiques, discursives et rhétoriques; l’objectif étant de rattacher les phénomènes grammaticaux, opérant essentiellement au niveau phrastique, au niveau d’analyse supérieur (le discours) et ainsi de “faire de la grammaire” tout en restant dans le cadre d’une approche communicationnelle.

 Mots-clés: grammaire; langue de spécialité; Lansad.

Quelle grammaire enseigner en LANSAD? (Jean-Pierre GABILAN)

L’enseignement de l’anglais aux étudiants spécialistes d’autres disciplines ne peut faire l’économie d’une approche grammaticale de type scientifique. Dès lors que l’étude d’une langue fait partie d’un cursus d’études, quel que soit le niveau de compétence visé, seule la meilleure grammaire possible doit être présentée aux étudiants. La meilleure signifie celle dont les fondements théoriques ne laissent pas de place à l’à-peu-près. L’approche méta-opérationnelle, théorie développée en France à la fin des années 1970, répond aux questions que se posent les étudiants et leurs professeurs sur les grands fondements de la grammaire anglaise.

Mot-clés: enseignement de la grammaire anglaise; approche méta-opérationnelle; approche scientifique de la grammaire; présent simple vs. présent be+ing.

Entrer dans la langue et dans la vie universitaire par les grammaires de construction (Vincent HUGOU)

Ce travail présente les premiers résultats d’une réflexion linguistique à des fins didactiques pour l’enseignement de la grammaire dans le cadre de la théorie des grammaires de construction (plus particulièrement, Goldberg, 1995, 2006). L’expérimentation s’est effectuée auprès d’étudiants de Lansad de première année au sein d’une université de Lettres, Sciences Humaines et Sociales.

Mots-clés: Lansad; première année de Licence; grammaire de construction; corpus de blogs; créativité.

Partie 2 – …AU PARTICULIER

Attending to form in a meaning-focused programme: the integration of grammar into a task-based blended learning programme (Sophie BELAN & Jemma BUCK)

Quelle est la place de la grammaire dans un programme d’enseignement/apprentissage fondé sur la focalisation sur le sens? Cet article vise à répondre à cette question par l’étude d’un dispositif spécifique. L’équipe des enseignant-e-s concepteurs-trices du dispositif s’est interrogée quant à une focalisation particulière sur la forme: quand, où et comment doit-elle intervenir? Cet article envisage les différents moments possibles: avant, pendant ou après la tâche. Il aborde également la question du lieu: en présentiel ou à distance, en petits groupes ou individuellement. La manière dont cette focalisation s’effectue dépend du rôle des étudiant-e-s et des enseignant-e-s, et les représentations exprimées par les deux parties influent sur les décisions prises. L’essentiel de cet article porte sur l’application de ces décisions dans la création d’un dispositif d’enseignement.

Mots-clés: grammaire; approche par les tâches dans l’enseignement/apprentissage des langues; dispositif hybride; focalisation sur la forme.

Corpus-informed descriptions: English verbs and their collocates in science abstracts (Laura M. HARTWELL)

La présente étude examine les verbes et leurs schémas lexico-grammaticaux dans 3 381 s d’articles de recherche en médicine et biologie rédigés en anglais et inclus dans le corpus en-ligne Scientext. Les cinquante verbes les plus fréquents parmi les 542 verbes lexicaux trouvés dans le corpus ont été identifiés et listés par fréquence, ainsi que la fréquence des 1 942 occurrences des verbes modaux, notamment can et may. Une micro-analyse des verbes provide et play suggère que les schémas possèdent des temps hétérogènes en fonction du pivot.

Mots-clés: corpus; ; science; verbe; collocation; schéma.

Le genre en didactique des langues-cultures: norme, variations et déplacement de la notion de correction (Véronique PERRY)

La prise en compte de l’oppression sexiste en didactique des langues-cultures repose sur la remise en cause d’une norme du genre souvent non questionnée dans les ouvrages de référence et dans la formation enseignante en France. Le maintien du masculin pseudo-générique n’apparaît plus alors comme grammaticalement correct, laissant place à toutes les formes d’expression du genre. Ce positionnement induit un déplacement de la notion de correction afin de construire une nouvelle forme de réflexivité pédagogique qui vise à la fois à identifier les postures théoriques normatives sur le genre et à ouvrir le dialogue avec le public apprenant sur de nouvelles pratiques langagières.

Mots clés: sexisme; genre; formation enseignante; didactique des langues.

Partie 3 – OUVERTURE

Nominal compounds and their collocates in scientific discourse: a corpus-based analysis and pedagogical implications (Khadoudja BELKHENCHIR)

La structure des noms composés (NC) en anglais, une succession de suites de noms, représente un véritable problème de compréhension pour les locuteurs non-natifs (dans notre cas, les étudiants en licence de sciences en Algérie) puisque les NC constituent un cas rare dans la L1 et la L2 des apprenants algériens. Cet article s’intéresse à l’étude des NC dans le discours scientifique en biologie. Dans les articles de revue, le discours en biologie est caractérisé par un emploi important de NC qui forment des collocations dans la plupart des cas. Les exemples de NC anglais dans le discours biologique étudiés dans cet article sont extraits d’un corpus formé d’un ensemble de textes authentiques, représentatifs du discours biologique. Cette étude, qui intègre apprentissage /enseignement des langues et apport potentiel de corpus, analyse les NC du point de vue de leur fréquence et de leur longueur, des formes et fonctions qu’ils assument dans le discours scientifique ainsi que les implications pédagogiques assorties de différentes activités et taches.

Mots-clés: noms composés; formes et fonctions; anglais langue de spécialité; biologie; concordances; collocations; activités et taches.

 

N° 19 - De l’anglais oral (2012)

Introduction (Antoine TOMA)

Partie 1 – PARLER

Quelques solutions pour enseigner le rythme et l’intonation (Nadine HERRY-BÉNIT)

Analyse d’erreurs prosodiques d’étudiants francophones apprenant l’anglais (Nadine HERRY-BÉNIT)

The contribution of the computer to improving L2 oral production. An examination of the applied and theoretical research behind the SWANS authoring programme (Anthony STENTON)

Présentation d’une séquence d’expression orale (Valérie GACON-DE CLERCQ)

Partie 2 – ÉCOUTER

Comment aider l’apprenant à améliorer sa compréhension de l’oral en langue étrangère? (Cécile POUSSARD)

Vers un entraînement à la compréhension de l’anglais oral (Linda TERRIER)

La didactisation automatisée du son (Antoine TOMA)

NOTE DE LECTURE

Joe Winston (ed.). Second Language Learning Through Drama. Practical Techniques and Applications (Emeline JOUVE)

 

N° 18 - L’espace en didactique des langues (2011)

Partie 1 – ENTRE LES MURS

Émergence d’un espace didactique multidimensionnel autour de la relation enseignant-apprenant (Christiane HOYBEL)

Des rangs d’oignons au salon où l’on cause: réflexions sur l’évolution de l’espace-classe (Nicole DÉCURÉ)

Gestion de l’espace et transactions didactiques dans l’action des professeurs en classe de langues (Dominique FOREST & Brigitte GRUSON)

Portraying the language-culture link through spatial representation in three US language textbooks (Laura M. HARTWELL)

Partie 2 – HORS LES MURS

Déstructuration du temps et de l’espace (Jean-Paul NARCY-COMBES)

L’espace en didactique des langues: un espace en expansion, en cours de reconfiguration? (Françoise HARAMBOURE)

The community: an ideal space for learning (Malama TSIMENIS)

Cyber espace et mémorisation (Dominique VINET)

L’atelier d’écriture: un espace pour un trio gagnant (Férida LAKHDAR-BARKA)

 

 
Agenda

Appel/CFP ONELA : 19-21 octobre 2021 à Toulouse
Outils et Nouvelles Explorations de la Linguistique Appliquée à Toulouse (Lairdil)

Appels pour EDL
Voir Éditions, puis appels/CFP : L’incertitude/Uncertainty