Les principaux thèmes et objectifs de recherche du LAIRDIL sont liés à la didactique des langues pour spécialistes d’autres disciplines (LANSAD) dont les domaines de référence sont majoritairement les langues, les sciences du langage, les sciences de l'éducation, la sociologie, la psychologie, l'informatique et les technologies de l’éducation. Ses activités de recherche, fondamentale et appliquée, relèvent du pôle des sciences humaines et sociales de l’Université Toulouse 3 - Paul Sabatier. L'objectif premier du laboratoire est de mener des recherches à finalité praxéologique dans le secteur LANSAD : mieux décrire, analyser et comprendre les processus d’acquisition des langues dans le souci que les résultats de la recherche soient, in fine, autant de pistes pour l’amélioration de dispositifs d’enseignement des langues étrangères. Pour les cinq années à venir, le projet scientifique du LAIRDIL s’inscrit dans la continuité du précédent projet tout en s’ouvrant sur de nouveaux champs de recherche nécessitant la mise en œuvre de nouvelles méthodologies et de nouvelles collaborations.

 

L'émergence en secteur LANSAD
 

1 - Continuité et élargissement du champ épistémique

Lors du dernier contrat, le domaine « épistémologie du LANSAD » a constitué un axe de recherche à part entière. La réflexion épistémique sur ses objets de recherche : la langue étrangère de divers domaines disciplinaires ou professionnels, les dispositifs de formation, les processus d’enseignement-apprentissage, a trouvé son aboutissement dans diverses productions telles que trois HDR (A.-M. O’Connell, C. Chaplier et J. Napoli), deux ouvrages collectifs  Languages for Specific Purposes in History (Monnier, 2018) et Épistémologie à usage didactique dans le secteur LANSAD (Chaplier & O’Connell (coord.), 2019) ainsi que plusieurs numéros de la revue Études en Didactiques des Langues portant sur le lien entre théorie et pratique. Suite à ce travail, comme nous l’avons fait pour les TICE, il est paru nécessaire de ne plus considérer l’épistémologie comme un axe de recherche distinct mais, au contraire, de l’intégrer au sein de chaque projet de recherche dont elle est une composante indispensable.  Le fil conducteur qui assure la cohérence des divers projets évolue également : le concept de dispositif a joué ce rôle lors du dernier contrat, il s’inscrit aujourd’hui et pour l’avenir dans un paradigme plus large, celui de l’émergence. L’approche par l’usage en LANSAD a montré le caractère complexe et non prédictible de l’émergence de la langue étrangère, générale ou de spécialité, des stratégies d’apprentissage, des pratiques de formation. La complexité des contextes culturels, des environnements sociocognitifs, des situations didactiques exigeait donc de faire appel à un nouveau paradigme non déterministe, susceptible de rendre compte de la complexité des phénomènes étudiés. Les projets à venir s’inscrivent pleinement dans cette perspective en ce qu’ils convoquent les composantes individuelles et collectives, cognitives, linguistiques, affectives et sociales qui interagissent au sein des dispositifs, systèmes ou environnements.

2 - Continuité et évolution des terrains observés

Le terrain de la formation en LANSAD demeure le champ d’investigation privilégié du laboratoire mais ce terrain n’a cessé de s’élargir tout au long du précédent contrat et continue de le faire dans les projets à venir. Ainsi, le projet OULis (Observatoire des Usages des Langues en Entreprise) a fait de la pratique de la langue étrangère en entreprise un de ces nouveaux terrains. On peut également citer, par exemple, la mise en place de dispositifs d’apprentissage en autonomie et à distance de la terminologie de spécialité, les enseignements dits immersifs, de type EMILE, CLIL ou EMI dans le cadre de l’internationalisation des cursus. En parallèle avec le master MEEF « Didactique des langues dans les activités professionnelles », initié par le LAIRDIL et porté par l’ESPE en collaboration avec l’Université Toulouse 1, l’Université Toulouse 2, l’Université Toulouse 3 et l’ENSFEA, on s’intéressera au terrain des enseignants du secteur LANSAD en initiant un projet de recherche, dans une approche à la fois théorique et appliquée, dédié à la construction du savoir enseignant dans le secteur LANSAD. Au cœur de ce projet est l’ambition d’étudier la manière dont les enseignants et les enseignantes de langue de ce secteur universitaire très diversifié construisent leur savoir d’enseignant (savoir « emprunté) dans un domaine d’adossement qui ne leur est pas toujours familier. De la même manière, l’accueil linguistique des migrants constitue un nouveau terrain de recherche (Dispositif Langue Accueil des Migrants) en même temps qu’un enjeu très important pour le site.
 

3 - Continuité et évolution des méthodes de recherche

Du fait qu’il rompt avec le déterminisme expérimental, le paradigme de l’émergence s’accompagne d’un questionnement et d’une remise en cause méthodologique qui est pleinement à l’œuvre dans les projets de recherche en cours et à venir. Le caractère complexe, multifactoriel des objets de recherche mentionnés plus haut, exige de mettre en place des méthodologies hybrides, faisant appel à l’expérimentation aussi bien qu’aux approches de type qualitatif. De plus, la dimension des phénomènes a également évolué : il ne s’agit plus de se limiter à la classe de langue étrangère de spécialité mais de prendre en compte les situations de formation à distance, dont Check Your Smile conviant un grand nombre d’étudiants, ou bien la linguistique de corpus de textes scientifiques qui fait appel à une analyse discursive à grande échelle ou encore, la communication parmi les acteurs du monde de l’entreprise dans le cadre du projet OULIS. Pour étudier ces situations de travail, un renouvellement méthodologique, lié notamment aux banques de données et outils automatisés des textes et discours, est devenu indispensable. 

4 - Continuité scientifique et progrès de l’intégration scientifique

Continuité et progrès de l’intégration scientifique du laboratoire au sein de l’université, du site toulousain, au plan national et international à travers les actions en cours et à venir (voir projets infra).  L’augmentation d’EC HDR au sein du laboratoire a permis d’encadrer des doctorants venant de France et d’autres pays : le LAIRDIL comptera 12 doctorant.e.s à la rentrée 2019, impliquant de nouveaux dispositifs, dont le séminaire doctoral annuel et d’autres formations doctorales assurées par les membres du LAIRDIL.

5 - Les thèmes de travail et les actions

À l’heure de la recherche transdisciplinaire, il devient nécessaire de définir des domaines de recherche suffisamment ouverts pour permettre aux chercheurs et chercheures de collaborer à plusieurs projets de recherche appartenant à des domaines distincts, comme cela se fait dans le cadre de projets nationaux ou internationaux.
 
Thème 1 - L’enseignement de la langue de spécialité dans le contexte de l’internationalisation des savoirs

Enjeux et interactions des processus d’apprentissage - Responsables: M.-L. Assier  et I. Lord. Le processus émergeant et systémique de tout apprentissage, mais peut être particulièrement celui des langues étrangères, rend une réflexion sur l’altérité indispensable à une épistémologie de la didactique. Les travaux sur les langues de spécialité (médecine, technologie, administration, etc.), qui se situent dans un entre deux interdisciplinaire, en intensifie les aspects systémiques, complexes et dynamiques, qui contribuent à la construction de l'identité pré-professionnelle lors d'une formation professionnalisante. Ce projet étudie les questions de didactique des activités ludiques, d’adaptation, de résistance ou de co-adaptation des apprenants face au changement pro-(im)-posé, leur implication dans des processus autonomes, informels et auto-dirigés étant autant de facteurs qui impactent aussi bien les processus que les résultats de ces apprentissages.  Participant(e)s: F. Jiménez, S. Tighilet, D. Toffoli.

Co-construction du savoir enseignant en Lansad. Responsable: A.-M. O’Connell. Les LSP comme lieu de la construction du savoir enseignant : questions épistémologiques, enjeux de formation (initiale et continue) analyse de pratiques pédagogiques dans le domaine de la didactique des langues dans le secteur Lansad. Participant(e)s: H. Boutenbat, L. Hartwell, M. Joshi.

Enseignement d'une matière intégré à une langue étrangère (EMILE). Responsables: D. Joulia et J. Napoli. Les recherches fondamentales et appliquées en EMILE abordent des contextes très divers. Projet 1: Liens entre la recherche, la formation EMILE et l’insertion professionnelle dans les secteurs du tourisme international et le transport aérien. Projet 2: Participation au groupe de travail «didactique et anglais de spécialité» du GERAS (Groupe d'Etude et de Recherche en anglais de Spécialité) autour de la formation des enseignants de spécialité en dispositif immersif. Projet 3:: Évolution des perceptions des étudiants et des enseignants dans un dispositif innovant. Participant(e)s: T. B. N. Nguyen.

Genèse de la langue de spécialité dans l’histoire. Responsable: N. Monnier. Collaborations nationales avec le CEMA (Centre d'Études Médiévales Anglaises- Sorbonne-Universités) et l'AMAES (Association des Médiévistes Anglicistes de l'Enseignement Supérieur) et collaborations internationales avec le SELIM (Spanish Society for Medieval English Language), le kulturadawna (Research Group for the Study of Medieval and Early Modern Literature and Culture - Pologne). Participant(e)s: C. Chaplier, I. Lord.

Thème 2 - L’émergence des discours spécialisés en situation académique ou professionnelle

E-éducation : de l'image au TAL. Centré sur l'aide informatisée à l'apprentissage d'une langue étrangère. Projet INGPRO (INcidence des Gestes sur la PROnonciation) dans la continuité du dispositif Check your smile (IDEX 2015) et du projet KG 2017). Responsable: N. Yassine-Diab. Collaborations avec le laboratoire Octogone-Lordat, l’Institut de Recherche en Informatique (IRIT) de Toulouse et l’entreprise Archean Technologies. Projet SWANS. Responsable: A. Stenton. Films tournés en L2 avec des étudiants en Langues (2010 à 2019) et utilisés pour la formation initiale des enseignants à Toulouse et à l’échelle européenne à travers des centres de langues de l’association CERCLES et EXPLICS projet Européen en ligne en Allemagne et utilisées régulièrement en cours de l’anglais juridique et sciences économiques. Projet Actilablang : Plateforme e-learning multimedia. Responsable :D. Vinet. Recherche auout d'un générateur d’exercices permettant d’associer des documents oraux, vidéo ou iconographiques à du texte dans les exercices d’association. Projet Observatoire de l’Usage des Langues en Entreprise. Responsables : N. Lancereau-Forster & J. Martinez.. Les phases d’observation puis d’analyse de l'usage des langues en entreprise ont permis de diagnostiquer un problème d’insécurité interlinguistique ressentie par les employés français devant utiliser l’anglais sur le lieu de travail. Nous examinons l'aide à un apprentissage personnalisé d’auto-formation en anglais pour le développement de la production orale en situation professionnelle par l’apport d’un feedback et d’une remédiation automatique, en collaboratoin avec l'IInstitut de Recherche en Informatique de Toulouse.  Participant(e)s: I. Bonnassies, C. Lemaire, J. M. Petterson.

EDS-DEDALE dans la continuité du FABLang (FABrication de la LANGue). Projet 1 : Émergence du discours spontané dans l’activité de débat en langue étrangère,  Responsable : M. Haan. Projet 2 : Didactique de l’émergence du discours en langue étrangère : l’inscription corporelle de la parole, Responsable: F. Raby. Collaboration nationale : Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles (Lidilem – Université Grenoble Alpes). Participant(e)s: M. Alaez-Galan, L. Blili, C. Chaplier.

Langues académiques : politiques, expressions, contrastes. Responsables : J. Sourisseau. et L. Hartwell. Ce projet a pour objectif de fédérer la recherche autour des langues en contexte académique en prenant en compte les considérations politiques (dont la circulaire du MESRI du 21 novembre 2016, adressée au recteur d’académie demandait « une mobilisation partenariale de réseaux et ressources des différents établissements de l’enseignement secondaire à l’enseignement supérieur pour créer des dispositifs d’accompagnement linguistique des publics migrants), leur expression (manuels, interactions, travaux d’apprenant.e.s, etc.) en milieu scolaire ou universitaire et enfin en contraste avec les langues générales ou professionnelles. Collaboration nationale avec le Réseau national interuniversitaire MEn's (Migrants dans l’enseignement supérieur). Participants: E. Crosnier, N. Décuré, M. Macias Chacon,. J. Santana Prado, R. Kawecki.